Un regard scientifique sur les méthodes controversées de Cesar Millan

Cesar Millan, génie de l’éducation canine ou tortionnaire de chiens ? La réputation de « l’homme qui parle aux chiens » est sulfureuse. Que valent vraiment ses théories et ses méthodes ?

Bourreau de chiens pour les uns, véritable figure de l’éducation canine pour les autres, Cesar Millan ne laisse personne indifférent. Les critiques positives ou négatives le concernant sont souvent virulentes mais pas toujours sérieusement argumentées sur le plan scientifique.

Le texte qui suit y remédie grandement. C’est une traduction libre d’un article original paru en anglais qui décortique les méthodes et théories de Cesar Millan et en les confrontant aux connaissances scientifiquement documentées sur le comportement canin.

L’auteur du texte original est indéterminé et sa publication a disparu du site sur lequel il avait été publié initialement. Mais le texte a été récupéré et republié ici par Yodogdast en anglais. Voici sa traduction en français :

Les ravages de l’homme qui parle aux chiens : une critique scientifique des théories et des techniques d’éducation canine de Cesar Millan.

 

critique scientifique des méthodes de Cesar Millan

Article trouvé ici, pas certain du nom de l’auteur. L’auteur m’a demandé de changer cette photo par autre chose de moins provocant, mais je ne peux pas m’y résoudre. Désolé. C’est la seule photo de lui avec un chien que je peux regarder. Merci pour l’article toutefois. Vous sauvez des vies (littéralement).

Si le bien-être animal vous importe, lisez ceci.

Cela fait maintenant dix ans que j’éduque des chiens. Je trouve la théorie et les conseils éducatifs de Cesar Millan effarants. En tant que scientifique, il est évident que ses allégations factuelles et les conclusions qu’il en tire sont entièrement fausses. En tant qu’éducateur, je peux dire à quel point les chiens présentés dans son émission sont stressés et malheureux, pas guéris. C’est masqué par la rhétorique, la bande son et la voix off. Des dizaines de scientifiques, d’éducateurs et d’organisations s’intéressant à la science du comportement ont pris position contre ses théories. J’ai vu des chiens maltraités par des propriétaires qui ont écouté ses conseils aveuglément pensant bien faire. J’ai écrit cet article l’an dernier sous la forme d’un travail cumulatif pour une étude indépendante sur la cognition canine et la théorie éducative appliquée.

Lisez ceci. Même si vous n’avez pas de chien. Ensuite partagez ce texte. La seule manière d’aider tous ces gens mal informés et ces chiens maltraités est de faire connaitre la bonne information.

INTRODUCTION

Les théories sur la psychologie et l’éducation canine dérivées des sciences du comportement ont beaucoup progressé au cours des cinquante dernières années. Malheureusement, la source d’information préférée du public, The Dog Whisperer (L’homme qui parle aux chiens en français) prône une théorie en opposition directe avec ces avancées. Au cours des huit dernières années, Cesar Millan a mis en avant une théorie éducative violente fondée sur une fausse science, une logique fallacieuse et des principes incorrects. Décrit dans le New York Times comme « la ruine par un seul homme de 40 ans d’avancées dans la compréhension et le façonnage du comportement canin », Cesar Millan mélange une conception simpliste et inexacte des structures sociales canines avec un manque de connaissances scientifiques. Sa philosophie s’articule autour de deux théories principales ; que les canidés ont un besoin inné et invétéré de fonctionner selon la structure sociale d’une « meute de loups », et que les chiens ont besoin de vivre « comme ils le faisaient dans la nature », avant l’intervention humaine. Comme le concept de la théorie de la dominance est au cœur de la philosophie éducative de Cesar Millan, beaucoup d’autres aspects cruciaux de l’environnement et du psychisme des chiens qui devraient être pris en compte pour résoudre des problèmes comportementaux sont complètement ignorés. Du fait de la popularité des méthodes de l’homme qui parle aux chiens, beaucoup de chiens présentant des problèmes simples sont mal gérés et possiblement maltraités au nom de la « théorie de la meute ». Le pire est que toute cette situation pourrait être évitée simplement. Il suffit simplement d’un peu de recherche sur les vies sociales et psychosociales des canidés communs pour comprendre à quel point la théorie de Cesar Millan est erronée.

LE PARCOURS DE CESAR MILLAN

Cesar Millan reconnait ouvertement qu’il n’a pas de formation scientifique. Un immigrant mexicain qui n’a pas fait d’études supérieures et qui n’a aucune formation universitaire en biologie ou en psychologie. Sa formation se limite à une brève période pendant laquelle il a travaillé comme auxiliaire vétérinaire à Mazatlan quand il était adolescent et à une période d’auto-formation à partir de livres sur la psychologie canine à la mode dans les années 1980. Plutôt que de le considérer comme une lacune à combler, Cesar Millan revendique son manque de formation presque comme un atout. C’est une source de fierté pour lui : il affirme que son travail s’inspire d’une connaissance intuitive du « langage universel de l’énergie » des chiens, que selon lui les scientifiques instruits et la plupart des éducateurs ne semblent pas comprendre. Pour un profane l’argument peut s’avérer convaincant. Cependant, le manque de formation scientifique de Cesar Millan et l’absence de crédibilité scientifique pour soutenir ses croyances signifient que sa théorie s’appuie sur une combinaison de connaissances comportementales obsolètes mélangée à des vieilles croyances et des concepts pseudo-scientifiques.

La théorie de la « meute » de Cesar Millan est non seulement manifestement incorrecte en ce qui concerne les canidés domestiques, mais elle n’existe même pas non plus chez les « ancêtres loups » auxquels il se réfère. Il s’accroche à un idéal romantique selon lequel nous devons aider les chiens à retrouver leur « nature sauvage » et à leur offrir un mode de vie basé sur la vie qu’ils auraient vécu dans un monde sans intervention humaine. Cesar Millan ne tient pas compte du fait que les chiens n’ont pas pu évoluer pour devenir les animaux qu’ils sont aujourd’hui sans interactions avec les hommes. De ce fait il n’existe pas de « compromis qu’ils feraient naturellement dans un monde sans influence humaine ». Dans ses livres il énonce des affirmations qui sont notoirement fausses ; beaucoup de ces erreurs sont directement liées à sa compréhension insuffisante de la psychologie canine et du comportement canin, comme par exemple l’idée que « dans la nature » les canidés domestiques tueraient les frêles et les faibles. Ces idées fausses conduisent à de graves défauts dans sa méthodologie.

L’ANALOGIE AVEC LA MEUTE DE CESAR MILLAN

La croyance selon laquelle les chiens sont motivés par le besoin de faire partie d’une meute stable hiérarchiquement est centrale dans la philosophie de Cesar Millan (et surtout dans son utilisation de savoir erroné). Il affirme que « la meute d’un chien est sa force de vie. L’instinct de meute est dans son instinct primitif. Sa position dans la meute est son moi, son identité. La meute est de la plus haute importance pour un chien parce que si quelque chose menace l’harmonie de la meute, elle menace l’harmonie individuelle de chaque chien ».

Cesar Millan suggère que bien que les chiens ne soient pas des loups, on peut en apprendre beaucoup en observant ces ancêtres canins. Cependant il ne fait jamais la distinction entre les deux dans sa théorie de la « meute » et il utilise des exemples de comportements de loups (souvent inexacts) comme analogies directes du comportement des canidés domestiques. Il croit qu’en prenant lui-même le rôle du « chef de meute » ou « alpha », « leurs instincts les plus profonds et les plus primitifs vont les pousser à le suivre.. lui obéir, et à coopérer entre eux ». Malheureusement il y a de nombreux problèmes inhérents à la théorie de la meute de Cesar Millan, au premier rang desquels la théorie de la dominance de la meute de loups qui n’est pas biologiquement correcte. Elle a été créée par un scientifique nazi comme moyen de justifier leurs campagnes d’eugénisme dans les années 1930 et 1940.

Les recherches ont montré qu’en fait les loups ne vivent pas selon une hiérarchie basée sur la dominance comme Cesar Millan et beaucoup d’autres aiment à le croire. La croyance selon laquelle les loups fonctionnent selon une hiérarchie de dominance remontent à l’ère victorienne. A cette époque les idées à propos du « droit du plus fort » étaient entretenues par des auteurs influents comme Nietzsche et Kipling, faisant souvent des analogies avec les prédateurs sauvages comme les loups. Les nazis ont coopté cette rhétorique de « l’homme prédateur » et les références de Nietzsche à une « bête blonde teutonique » qui inspirait la terreur. A cette époque, Konrad Lorenz, financé par le parti nazi, tente de justifier les mesures eugénistes dans les populations humaines en comparant la génétique et le comportement des espèces sauvages et domestiques d’animaux, en particulier les canidés. Il a basé ses travaux principalement sur la comparaison par Nietzsche de la civilisation humaine avec la domestication des animaux. Après la fin de la période nazie, les théories de comportement du loup et celles des autres canidés sauvages prônées par Lorenz dans son livre « Il parlait avec les mammifères, les oiseaux et les poissons » présentaient d’importantes similitudes avec l’idéologie nazie : les loups sont perçus comme forts et ayant de l’envergure, dévoués à la meute et désireux de la défendre jusqu’à la mort. Par opposition les chacals et leurs descendants métaphoriques sémites, bien qu’intelligents, manquent d’obéissance et de la loyauté au groupe qui fait des loups des êtres suprêmes. Les hommes projettent notoirement leurs propres structures sociales sur les animaux qu’ils étudient, et en utilisant les loups comme métaphore pour les idéaux nazis, Konrad Lorenz projette la structure nazie de rigidité hiérarchique absolue sur les meutes de loups. Exactement comme la structure nazie qu’il adorait Konrad Lorenz décide que les loups fonctionnent selon une structure nettement hiérarchique, dans laquelle chaque loup occupe une place précise, soumis à ceux au dessus de lui, impitoyable avec ceux en dessous de lui. Parce qu’il est considéré comme l’un des fondateurs de l’éthologie moderne, beaucoup des travaux de Konrad Lorenz ont été acceptés comme des faits établis pendant des années. Comme il a obtenu le prix Nobel pour ses travaux, les origines de sa doctrine n’ont jamais vraiment été remises en cause avant sa mort. C’est l’origine du mythe moderne des meutes de loups structurées par la dominance.

LA COMPREHENSION MODERNE DE LA STRUCTURE DES MEUTES DE LOUPS

Aujourd’hui la communauté scientifique a clairement établi que la théorie de Lorenz sur la structure d’une meute de loups est complètement erronée. Lorsqu’ils sont forcés par la captivité à vivre avec des loups non apparentés, une hiérarchie de dominance se forme parmi les individus pour maintenir la discipline, comme avec n’importe quel groupe d’individus non apparentés que l’on force à une proximité non naturelle. Mais grâce à David Mech, nous savons que dans la nature, les meutes de loups sont simplement des unités familiales nucléaires, menées par un couple reproducteur et comprenant plusieurs générations de petits. Quand les petits grandissent et atteignent la maturité sexuelle ils se dispersent, trouvent un partenaire et créent leur propre meute. Au sein d’une meute la hiérarchie est souvent non rigide entre les individus, elle est plus liée aux personnalités individuelles qu’à une sorte de besoin de violence de dominance dans la meute. L’idée de Lorenz d’une structure sociale rigide et violente n’a été observée nulle part. Les loups solitaires existent, mais pas parce qu’ils sont bannis ou martyrs,  ces cas surviennent par exemple lorsque il n’y a pas assez de proies dans une zone donnée pour subvenir aux besoins d’un groupe plus nombreux ou lorsque le loup n’a pas encore trouvé de partenaire. Les loups agressifs sont réprimandés et socialisés par le groupe, pas bannis. Les loups vivant ensemble dans la nature constituent des unités familiales soudées, au sein desquelles les étrangers sont très rarement admis. Au sein du groupe plus large des canidae, la définition d’une meute est une unité familiale nucléaire qui chasse et défend un territoire ensemble.

Ainsi dans la nature les meutes de loups ne se comportent en aucune manière comme la « structure de meute » dont Cesar Millan soutient l’existence chez les chiens. Il n’y a pas de « chef de meute » dominant, ce qui s’en approche le plus est le couple de loups le plus âgé, qui sont généralement les parents des autres loups de la meute. Ils conduisent la meute par l’exemple et par l’expérience, pas en dominant physiquement leur progéniture. En professant que « dans une meute, il n’y a que deux rôles : le rôle du chef et le rôle du suiveur » Cesar Millan ignore complètement le fait que les meutes de loups fonctionnent selon une dynamique familiale. Il explique aux propriétaires que les chiens ont une mentalité de meute inébranlable et écrit que « si vous ne revendiquez pas le leadership sur votre chien, votre chien va chercher à compenser en montrant un comportement dominant ou instable ». Ceci conduit à la création de nombreuses situations dangereuses : le chien qui ne montre pas de comportement agressif va être mal compris par son propriétaire et le véritable problème du chien sera ignoré, ou encore un propriétaire va essayer de dominer un chien montrant un comportement agressif. Dans les deux cas ce sont des moyens parfaits pour que le propriétaire et le chien soient blessés, uniquement parce que Cesar Millan a donné une image déformée de la situation et de la solution.

AUTRES PROBLEMES AVEC LES IDEES ET LES METHODES DE CESAR MILLAN

Il y a une erreur cruciale dans la pensée de Cesar Millan qui est encore plus importante que les inexactitudes scientifiques sur les loups : il ignore complètement les recherches récentes qui montrent que le chien domestique n’est pas un animal de meute. Il ne peut pas « commander la meute comme un loup alpha » parce que chez les chiens domestiques il n’existe aucun rôle de ce genre. En ville les chiens errants passent la majeure partie de leur temps à errer seuls ou avec un seul autre chien. Les groupes de plus de trois chiens sont rares, et lorsqu’ils existent, ce ne sont pas des « meutes » parce que ce sont des regroupements fluctuants d’individus plutôt que des unités familiales stables. Ces regroupements de chiens consistent en des rassemblements temporaires d’animaux essentiellement solitaires qui ne retirent pas de bénéfice d’une vie en groupe. Dans la mesure où les principaux dangers pour les chiens errants sont les voitures et les empoisonnements, il n’y a pas d’avantage reproductif à vivre en groupe, que ce soit pour protéger les chiots ou pour chasser de la nourriture. En fait les chiens domestiques sont notoirement mauvais à la chasse : des centaines d’années d’influence humaine les ont déconnectés de la séquence comportementale d’un vrai chasseur. Les chiens domestiques devenus sauvages survivent en étant charognards, pas chasseurs. C’est ce qui est le plus économique pour un chien sauvage : contrairement aux loups un chien n’a pas besoin de parcourir des kilomètres pour trouver de la nourriture. En fait les chiens errants n’ont presque pas à fureter : le fait de vivre près des hommes leur fournit suffisamment de nourriture pour qu’ils puissent passer 80 % de la journée à jouer, dormir ou à paresser. La science a montré que les chiens domestiques ne se comportent pas comme des loups et ne fonctionnent pas selon le même continuum social que les loups, il est donc absurde que Cesar Millan ait construit toute une théorie sur l’hypothèse erronée que les chiens sont semblables aux loups. Sa perception selon laquelle « dans la nature les chiens ont une capacité naturelle à être des chiens, à vivre dans une meute stable, équilibrée » est simplement inexacte.

Beaucoup d’autres affirmations de Cesar Millan sont également incorrectes. Il professe que les propriétaires devraient toujours manger avant leurs chiens, parce que le meneur alpha d’une meute devrait toujours manger le premier et la plus grande part ; après tout, dit-il, quand les loups tuent un cerf le chef de meute prend le plus gros morceau et les loups les plus soumis mangent en dernier. C’est incorrect : il a été démontré que dans la nature les loups qui attrapent une grosse proie la mangent simultanément. Les petites proies sont généralement dévorées par celui qui a capturé la proie. Les chiens domestiques sont des glaneurs et des charognards plus que des chasseurs et comme ils sont généralement seuls, ils mangent tout ce qu’ils trouvent. Parce qu’il croit que les chiens chassent comme les loups, Cesar Millan prétend que les chiens doivent agir de la même manière pour satisfaire leur « raison d’être ». Comme « le besoin de chasser… est inscrit dans les gènes des loups » il est « naturel pour eux de s’attendre à produire un effort pour se nourrir ». Toutefois dans leur habitat naturel les chiens errants ne font presque aucun effort pour se nourrir et passent le plus clair de leur temps à paresser. Il est donc inutile d’obliger les propriétaires à manger avant leur chien : la supposée hiérarchie que cela crée n’existe dans aucun groupe social de canidé.

C’est encore plus flagrant avec d’autres affirmations qui sont complètement dénuées de base factuelle. Il prétend par exemple que les pitbulls ont été élevées pour combattre les taureaux (taureau se dit bull en anglais), alors qu’en réalité le terme « pit bull » a été utilisé pour désigner tout chien utilisé pour les combats dans des fosses (pit signifie fosse ou trou en anglais). Cesar Millan semble croire que tous les chiens sont aussi impitoyables que les humains et dit que les « chiens n’ont pas de sympathie pour les frêles et les faibles. Ils les attaquent et les exécutent ». Des erreurs factuelles aussi flagrantes mettent sérieusement en question la crédibilité déjà mince de Cesar Millan.

Evolution du chien domestique

Cesar Millan affirme que « la nature a conçu les chiens dans un but précis, et que ce désir inné ne disparait pas lorsque nous les accueillons dans nos logis ». Cependant, dans cette affirmation et dans beaucoup d’autres, il semble oublier que c’est l’interaction avec les hommes, et pas la sélection naturelle, qui a créé le chien domestique. Dans ses deux livres, Cesar Millan soutient que son but est « d’aider les chiens à obtenir à la fois la structure et l’activité physique intense qui aideront les chiens à atteindre le genre d’équilibre qu’ils auraient s’ils vivaient naturellement, dans un monde sans influence humaine ». Ce monde dans lequel le chien domestique pourrait vivre sans influence humaine n’existe tout simplement pas.

Les hommes et le chien domestique ont co-évolué depuis des milliers d’années. La théorie originale était que les proto-humains ont décidé que les loups pourraient leur être utiles, ont volé plusieurs louveteaux, et les ont élevés. Ils auraient ensuite reproduit entre eux les individus les mieux domestiqués, pour finalement obtenir le chien moderne. Cependant en y regardant de plus près cette théorie ne tient pas.

Même s’il n’est pas déraisonnable de penser que les premiers hommes ont peut-être capturé des louveteaux et essayé de les éduquer, domestiquer un loup est extrêmement difficile et l’adulte obtenu resterait difficile à gérer. Les premiers hommes étaient des migrants, et ils ne seraient pas restés suffisamment longtemps dans une région particulière pour influencer la génétique de la population de loups locale  même s’ils avaient exerçé un semblant de contrôle sur la reproduction des loups. Il est beaucoup plus probable que certains loups aient « choisi » de s’auto-domestiquer. Lorsque les hommes ont commencé à créer des campements temporaires au lieu de se déplacer constamment, les déchets ont commencé à s’accumuler. Les populations de loups des alentours qui étaient les moins craintives de l’homme auraient ainsi appris à garder leurs forces en accédant à de la nourriture facile à trouver. A ce stade, la sélection naturelle aurait pris le relais et ces loups moins craintifs auraient commencé à se différencier de ceux restés complètement sauvages. Dans la durée une forme domestiquée de loup se serait développée. Durant ce processus, il est probable que les hommes ont constaté l’intérêt réciproque d’avoir ces prédateurs autour du camp. Le camp était plus propre, avec moins de nuisibles et moins de maladies, et la présence des proto-chiens aurait éloigné les autres prédateurs.

Finalement les hommes auraient remarqué qu’ils pouvaient influencer le tempérament de ces créatures avec lesquelles ils vivaient, et qu’ils pouvaient peut-être même les utiliser, et ils ont commencé à intervenir sur le processus de reproduction, ce qui a conduit à la créature que l’on connait de nos jours, le chien domestique. Sans la présence des hommes et de leurs déchets, les loups n’auraient jamais eu l’opportunité d’évoluer en chiens. L’habitat « naturel » d’un chien domestique se situe partout où le genre humain est implanté : dans les villes, les villages et les maisons. Un chien domestique ne peut pas retourner vers ses racines d’un monde sans humains car il n’a jamais existé. Cesar Millan défend l’idée romantique de la domestication parce qu’elle est séduisante pour le profane, mais cette idée n’a aucune base factuelle.

L’immersion et la punition positive

Lorsque L’homme qui parle aux chiens a été diffusé pour la première fois le 13 septembre 2004 (aux Etats-Unis), il l’a été malgré les protestations véhémentes de vétérinaires, d’éducateurs, de comportementalistes et d’autres experts qui avaient pu évaluer l’émission avant sa diffusion publique. Tous ceux qui se sont prononcés contre les méthodes de Cesar Millan savaient que ses théories s’appuyaient sur des connaissances obsolètes, et que les solutions éducatives qu’il prônait créaient ou augmentaient notoirement les comportements agressifs. Ses principales techniques sont l’immersion et la punition positive : elles sont toutes deux déplaisantes et souvent traumatisantes. Ces techniques vont directement à l’encontre de toutes les recommandations des éducateurs canins professionnels, pour qui les techniques moins invasives (c’est à dire sans douleur ni force) doivent être testées et tentées par des personnes compétentes avant que des techniques plus invasives ne soient employées.

L’immersion est une exposition à quelque chose qui provoque un stimulus (agression ou peur) jusqu’à ce que l’animal cesse complètement de réagir. Dans un épisode de L’homme qui parle aux chiens, Cesar Millan tire un Dogue Allemand terrifié par les sols brillants sur une surface dont il avait peur en utilisant un collier étrangleur, « l’immergeant » dans le stimulus. Le chien était extrêmement stressé, comme en témoignent sa bave excessive et son attitude corporelle. Le chien s’est effondré de peur et a fini par arrêter de se battre : le résultat d’un phénomène connu sous le nom de « détresse acquise », qui survient lorsqu’un animal exposé de manière répétée à un stimulus négatif apprend qu’il n’y a pas d’échappatoire. Que l’animal soit guéri ou pas, l’immerger lui fait subir des niveaux de stress considérables avec un risque énorme de traumatiser l’animal. Cela a toujours été considéré comme une méthode cruelle, qu’elle soit utilisée sur les hommes ou sur les animaux. Certains chiens peuvent devenir tellement traumatisés par l’immersion qu’ils deviennent agressifs et dangereux à gérer pour une personne ordinaire.

Également associée à un risque d’agression, la punition positive est l’application d’un stimulus déplaisant comme conséquence d’un comportement, et c’est une méthode qui est généralement considérée comme totalement inappropriée pour aborder un problème d’agression ou d’anxiété. La punition positive atténue les symptômes du problème mais n’élimine pas la cause du comportement. Dans un autre épisode controversé de L’homme qui parle aux chiens, un Rottweiler est puni par des coups de pieds pour avoir « montré de l’agressivité » en promenade ; dans la lutte qui a suivi la personne qui tenait le chien a été mordue plus d’une fois et le chien a été puni pour avoir mordu en étant presque étouffé.

Cesar Millan cerne un chien près de sa gamelle

Ces deux techniques ne sont pas seulement néfastes pour les animaux concernés, elles sont également extrêmement dangereuses pour la personne qui les pratique. Tout animal effrayé ou mis de force dans un état agressif est plus enclin à mordre. Dans son émission de télévision, Cesar Millan se fait mordre régulièrement par les chiens avec lesquels il travaille et il en est fier. Alexandra Semyonova, l’une des nombreuses comportementalistes qui s’est élevée publiquement contre Cesar Millan, attribue cela à ce qu’elle appelle le « syndrome du dompteur de lion ». « Nous sommes des milliers à travailler avec des chiens « agressifs » tous les jours sans nous faire mordre », dit-elle :

Ce n’est pas parce que nous intimidons ou que nous terrorisons les chiens encore mieux que Mr Millan, mais parce que nous les comprenons… si Mr Millan s’inquiète que les chiens ne deviennent pas agressifs, ce qu’il fait les rend pourtant ainsi. Le chien doit être agressif, et plus il est agressif, plus grande est l’autorité que doit avoir l’éducateur… Le Syndrome du Dompteur de Lion n’a rien à voir, jamais, avec la compétence en éducation animale. Cela tient plus du concours entre humains pour savoir lequel pissera le plus loin. Et généralement plus un humain s’engage dans cette voie, moins il/elle connait vraiment les animaux concernés.

C’est attesté par un avertissement au début de chaque émission rappelant que les propriétaires ne doivent pas tester ses techniques chez eux. Beaucoup de professionnels qui se sont prononcés contre Cesar Millan soulignent que, au delà des aspects scientifiques infondés, une émission d’éducation canine considérant que ses méthodes sont tellement dangereuses qu’elles nécessitent un avertissement ne devrait pas être diffusée.

           La même approche pour tous

Encore plus inquiétant que ces techniques spécifiques, Cesar Millan a la même approche dans tous les cas. Pour Cesar Millan, tous les problèmes comportementaux sont liés à la dominance et à la hiérarchie de la meute, ce qui ne prend pas en compte le véritable état mental du chien. Peu importe que le chien soit craintif, anxieux, excité, ou qu’il ait des graves problèmes psychologiques, Cesar Millan diagnostique un problème de dominance. Même un cas aussi simple qu’un chien excité qui accueille son propriétaire en sautant est diagnostiqué comme un comportement dominant et Cesar Millan recommande de résoudre le problème en marchant sur les pattes du chien, en le jetant au sol et en le retournant en posture de soumission et en le maintenant ainsi. Ce genre « d’éducation » peut conduire à davantage de problèmes comportementaux : le chien va arrêter de sauter, mais il va également rapidement devenir effrayé par la violence apparemment « aléatoire » de son propriétaire. Les équipes vétérinaires affirment qu’elles peuvent toujours dire quand les chiens qui arrivent ont suivi une éducation basée sur la dominance, parce que le résultat est qu’ils sont souvent très craintifs et agressifs envers les personnes.

Les chiens avec de véritables problèmes mentaux le paient encore plus cher. Dans un autre épisode de L’homme qui parle aux chiens, Cesar Millan traite le cas d’un Bouvier Suisse atteint de troubles compulsifs avec un collier à pointes, donnant des « coups de sonnette » à chaque fois que le chien commence à avoir un comportement compulsif. Le Dr Andrew Luesche, directeur de la Clinique de Comportement Animal de l’université Purdue, compare cela à la maltraitance d’un enfant qui montrerait des maniérismes moteurs stéréotypés. « La méthode utilisée par Millan pour traiter ce problème reviendrait à frapper cet enfant sévèrement perturbé à chaque fois qu’il se met à se dandiner. Je parie que vous pourriez supprimer le dandinement, mais personne ne prétendrait certainement que cet enfant a été guéri ». C’est particulièrement dérangeant parce que les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont connus pour être liés à un déséquilibre neurochimique, et sont donc indéniablement une pathologie médicale. Pourtant Cesar Millan préconise la punition pour contrôler le comportement. Le Dr Rachel Casey, qui enseigne le comportement et le bien-être des animaux de compagnie à l’université de Bristol, considère que la supposition générale selon laquelle chaque chien est « motivé par un désir inné de contrôler les gens et les autres chiens » est ridicule. Aucun des chiens dans les exemples qui précèdent n’a montré de signes de dominance : tous avaient des raisons légitimes pour ces comportements anormaux et elles ont été complètement ignorées par Cesar Millan. Beaucoup d’éducateurs considèrent que ses raisonnements et ses techniques sont « obsolètes, inutilement sévères, souvent cruelles, et dangereuses ».  Ceux qui avaient appris à utiliser les mêmes techniques disent que lorsque la science leur a démontré qu’elles étaient inefficaces et cruelles, ils ont rapidement changé de philosophie et ont de bien meilleurs résultats depuis.

l'éducateur canin Cesar Millan avec un petit chien

RESUME / CONCLUSION / CONCLUSIONS PROFESSIONNELLES A PROPOS DE CESAR MILLAN

Dans son évaluation, soumise à National Geographic avant que de L’homme qui parle aux chiens ne soit diffusée, le Dr. Andrew Luescher a déclaré que l’émission « causerait un embarras majeur… car mes collègues et moi et d’innombrables leaders parmi la communauté des éducateurs canins ont travaillé pendant des décennies maintenant pour éliminer ces techniques cruelles, inefficaces (dans le sens d’une vraie guérison) et inappropriées ». Dans sa critique de l’émission, le directeur de l’Académie des Educateurs Canins de San Francisco va plus loin, déclarant que c’est « un grand retour en arrière pour une profession qui a fait de grands progrès en matière de professionnalisme, de sophistication technique et de standards humains ». Régression à quel point ? Au moins vingt ans en arrière, selon la lettre écrite à National Geographic par le Dr. Nicholas Dodman. Des protestations contre les méthodes de Cesar Millan ont été émises par l’ensemble de la communauté scientifique. Ses méthodes sont obsolètes, dangereuses, et dépourvues de base scientifique. Non seulement Cesar Millan maltraite lui-même les animaux, mais il perpétue un savoir scientifique inexact dans les médias grand public, entrainant la maltraitance de milliers d’autres animaux. Une toute petite recherche permettrait aux profanes de bien comprendre que les chiens ne sont pas des loups, et qu’ils ne fonctionnent en rien selon la hiérarchie centrée sur la dominance que Cesar Millan soutient comme fondement de ses théories. Bien que distrayant et charismatique, L’homme qui parle aux chiens est le pire qui soit arrivé aux chiens domestiques au cours de ces dernières années.

Texte en anglais republié par Yodogcast, traduction française par Carlotine Leicht pour ChienMatin.com.

Bibliographie sélective

180 réflexions au sujet de « Un regard scientifique sur les méthodes controversées de Cesar Millan »

  1. Ping : Anonyme

      1. Nikko31

        Des conneries, j’en ai lu mais là… Y’a du niveau…
        Les loups fonctionnent en meute et quand l’Alpha (certes généralement un parent donc ayant l’autorité naturelle) meurt il y a des luttes de dominance dans la meute pour déterminer un nouvel Alpha.

         » les chiens errants ne vivent pas en meute, ne chassent pas et vivent de charigne » voilà un nouvel exemple de non connaissance des chiens… Expliquez donc aux éleveurs de brebis que ces gentils toutous ne chassent pas et ne sont jamais plus de deux…
        Cesar n’est peut être pas le meilleur mais l’auteur de l’article qui se targue d’être un scientifique n’y connait visiblement rien du tout aux chiens.

        Où est la vérité? Entre les deux…

        Répondre
        1. Carlotine Auteur de l’article

          Si les loups vivent bien en meute, le terme Alpha et le fonctionnement hiérarchique associé ne sont représentatif du fonctionnement d’une meute en milieu naturel. Les spécialistes du loup ont pris leurs distances avec cette théorie depuis plusieurs années.

          Les chiens errants ont un comportement différent de ceux des loups. Certes ils chassent et sont parfois plus de deux mais ils ne vivent pas en meutes constituées comme le font les loups.

          Répondre
          1. Beuze

            As tu deja vu le comportement des chiens errants je ne pense pas car si tu avais vu tu aurais compris qu’il y a toujours un chef

          2. raf

            Je suis d’accord aucunes connaissance canine de la part de l’auteur
            Contrairement au arguments évoqués ici les chiens semblent beaucoup plus détendus après avoir été recadrés re éduqués
            On dirait que vous n’avez jamais regardé l’émission !!!!
            J’ai appliqué nombre de ses conseils nettement quand des gens extérieurs arrivent chez vous et ça marche cela permet de dialoguer et faire comprendre les chiens
            et au dela des études scientifiques qui ne servent pas a grand chose dans ce cas l’important est le ressenti avec les chiens pas une étude papier de scientifiques qui cochent des cases pour leurs études

          3. Francis

            Carlotine
            Vous dites n’importe quoi aussi bien sur les chiens que sur les loups, bien sûr que les chiens ont un comportement de meutes comme les loups, et les gens que vous publier qui sont soit disant scientifique sont comme vous donc vous les publier, moi je connais de vrai scientifique qui vous diront le contraire.
            C’est du grand n’importe quoi votre site, faite un site je ne sait pas, sur les fourmis mais arrêté de parler de choses qui vous dépasse, vu vos articles.

          4. Poline Potin

            C’est intéressant de lire cela Caroline parce que il y a un moment où je me suis dit que c’était vraiment trop stéréotypés et que le chien, s’il a besoin de sentir Que son maître est fiable, n’a pas forcément besoin d’être dominé. Moi aussi je ressentais un certain malaise intuitivemen

        2. Beuze

          Tous ce range derriere leurs connaissances scientifiques alors qu’ils n’ont jamais été sur le terrain

          Répondre
          1. Carlotine Auteur de l’article

            Au contraire dans le domaine canin les connaissances scientifiques proviennent du terrain.

          2. gemma

            ola bonsoir trop facile auteur anonyme evidement pour raconter n importe quoi c pratique; a 46 ANS J ais toujours vecue avec des chiens ca va du mastif au yorkshire de par mon experience le ressentis est primordiale pour l education des chiens ,etMILAN CESAR est un veritable BOSS et lui au moins s expose ce n est pas comme la personne qui se cache derriere cet article

        3. Jumaux

          Totalement d’accord avec vous.
          De plus les « exemples » donnés par cette personne qui reste anonyme sont pour la plupart déformés voire carrément inventés.
          Je n’ai pas chien en ce moment mais j’en ai presque toujours eu. En revanche j’ai un étalon espagnol pour lequel bien ces conseils de César Millan m’ont beaucoup aidée (surtout la patience :-/).

          Répondre
        4. Claudie

          Exacte! Je vis au Maroc et j’ai vécu avant cela en Égypte et je peux vous dire que ls chiens sauvage vivent bien en meutes avec un dominant . Ils chassent aussi en meute et on tué 8 de mes poules alors, il est clair que l’auteur de ce texte perd toute crédibilité a mes yeux .

          Répondre
        5. VASSKER

          bonjour,merci a Nikko31 concernant les sois disant éducateur canin,je trouve que beaucoup sont beaucoup plus dangereux qu’utile .Bon mes passons car ils fraudrais que les gens observent au lieux de répété ce qu’as écris ,pierre paul ou jacques (vous n’est pas des moutons,n’oubliés pas qu’un jour ont a dis que la terre étais plate,et après remise en question ont a su qu’elle étais ronde) le phénoménisme de meute,avec une hiérarchie ,peut ce voir avec les lions,les loup,et plein d’autres animaux ,concernant certains gestes que fais Mr millan avec sont doigt sur des chiens ,j’ai vue un membres de ma meute ,faire la même chose (avec leurs dents) a un chien mal éduqué ,et qui ne respecte pas la dite meute,quand je regarde mr Millan ,et surtout j’écoute ,pourquoi 9 fois sur 10 il décris des actes que j’ai observe sur ma meute ou mon groupe des chiens.Pour finir ,observe au lieu de répété .merci et bonne journée a vous

          Répondre
        6. Dyane

          C vrai ke les critiques envers César fusent…je suis choquée! Car en attendant jamais il est violent et n’écrase les pattes des chiens. La meute de loups a tjrs été hiérarchisée et le sera à tt jamais. G grandi avec 8 chiens huskies et mon père fréquentait un musher de 30 chiens donc ç bien Bo les avancées scientifiques mais après ça fait pas tout. Bel exemple d’anthropomorphisme!!!! Je suis la première à respecter insectes animaux et signer les pétitions contre maltraitance animale et braconnage…mais g l’impression ke son nrj vaut mieux ke tt et il sauve des chiens de l’euthanasie!!!!!!!!!! Lui.

          Répondre
        7. Mjollnir

          Comme toi j’ai lu cet article qui n’est qu’une critique de ses méthodes sans expliquer quel serait la bonne méthode.
          C’est n’importe quoi critiquer sans arguments n’est pas utile sur le net.

          Répondre
        8. Alba

          J’ai pas lu l’article beaucoup trop long mais par exemple un chien qui saute sur des invités, qui observe sans cesse ses « maîtres », qui s’interpose par moment entre le couple, qui pisse, se frotte ou cherche à accéder à l’intérieur du lit de ses « maîtres » est un chien qui peut être fortement angoissé par la séparation, pot de col et aussi dominant dans la recherche constante d’évaluer son territoire et de vouloir le conserver, l’agrandir, obtenir des privilèges sans que pourtant il soit autorisé.
          Je ne perçois pas bien le raisonnement de l’Auteur de cet article. Un chien peut être clairement dominant ou vouloir être dominant avec un des deux membres du couple.

          Répondre
        9. Alba

          Oui c’est exact et parfois laisser un chien dans un cadre familial sans lui donner de repères clairs, lui permettre trop de choses qui plus est si ce chien a des troubles du comportement, c’est une forme de souffrance pour l’animal aussi. Ce n’est pas lui rendre service.

          Répondre
        10. de jaham etienne

          Bonjour tout a fait d’accord ce scientifique ne connait absolument rien !!! les chiens fonctionnent bien en meute !! j’ai 12 american Bully chez moi, et je peux vous dire que juste en dessous de moi il y a bien un male alpha !! et celui ci lorsqu’il a envie d’aboyer sur quelqu’un au portail, si un de mes autres chien aboie avant lui, il le corrige de suite !!!! Donc ce scientifique ne doit avoir que des chiens en peluche !!!

          Répondre
          1. moi

            Bonjour, vous oubliez une chose primordial: le conditionnement… vos chiens sont captifs donc automatiquement conditionnés directement ou indirectement par vous! Vous parlez de chef de meute au sein de votre groupe de bully…qui vous dis que ce « role » n’a pas été « guidé » et « fixé » par vos actes au sein de votre groupe de chien…j’ai travaillé avec des mushers, de 20 a 70 chiens, les chiens qu’ils qualifiaient de chef de meute étaient simplement les chiens les plus excités du groupe, il en a déduit que c est eux qu ils fallaient en leader…seulement certain n acceptaient pas ce role, etaient plus tendu moins à l’écoute, puis on a changé de chiens, ils n ‘avaient rien de leader ou dominant mais on pris plaisir a etre en tete du traineau simplement… tt ca pour vous dire que malheureusement nos actes ont enormement d influence sur nos betes…ah et a noté que la theorie de: du chien descend du loup a du plomd dans l’aile depuis plusieurs années maintenant « cf wolf park indiana » « cf ossement de chien datant de 33000milles ans retrouvé en siberie…

        11. POUJOL

          Je suis bien d’accord. Cet article n’a rien de scientifique. Il n’a aucune référence sérieuse ! Et on s’étonne ensuite qu’il soit retiré de la circulation…

          Deux choses me choquent profondément :
          1- On part du postulat de base que César Millan maltraite les animaux : c’est absolument faux !! A aucun moment dans aucune de ses émissions je ne l’ai vu maltraiter un chien ! Donc déjà, le débat n’a pas lieu d’être…
          2- L’auteur veut ensuite nous faire croire qu’il faut un doctorat en psychologie canine et 30 ans d’expérience en recherche pour seulement commencer à comprendre la psychologie canine… oh là là ! Il y a bien longtemps que le chien et l’homme sont liés et n’ont pas attendu la publication de pseudos articles scientifiques pour se comprendre !

          Enfin, combien de chiens César à sauvé de l’euthanasie ? Il vient en aide aux SPA, à des familles, et à des chiens en tout genre pour faire en sorte que tout le monde se comprennent mieux. Combien de chiens semblent apaisés et plus heureux après la rééducation de César ?

          La bêtise et l’ignorance humaine n’ont décidément pas de limites… C’est bien triste.

          Répondre
        12. C. Morin

          Vous avez raison. Cette analyse supposément scientifique est truffée de faussetés. De la pure désinformation. Les chiens sauvages fonctionnent en meutes. Les chiens sauvages d’Afrique et d’Australie ont des chiens alphas et ils chassent en groupe. Seuls les chiens alphas peuvent se reproduire. Les chiens conservent leurs instincts sauvages. Il y a des chiens dominants et des des chiens dominés. C’est connu. Comme l’humain d’ailleurs qui conserve certains comportements issus de son histoire « sauvage ». Je me demande bien qui est derrière cette fausse théorie scientifique.

          Répondre
        13. Laurence abaidi

          Oui J suis d’accord . Il a toujours eue des chien chez moi ma mère est éleveur de dogue . Cet articles est bidon il n est en aucuns cas scientifique ne resoud rien ne démontre rien simplement critique une théorie et une façon de faire je n ai jamais vu césar être violent . Ni tromatiser un chien il est juste et apprend a des chiens agressés Gates a respecter la main qui le nourrit le Cajole le soigne un homme qui ne traite pas bien son chien et j en ai vu un qui se disait dresseur laissai c chiens enfermé et ne fesai que travailler travailler. César l a pris et lui a donner une vie . Ce chien n a même pas calculé son proprio lorsqu il est revenu . Bref je ne vais pas enseigner l éducation qu’ elle soit d un chien ou d un enfant ou autre c un large sujet . Mais arrêtez vos conneries .

          Répondre
        14. Van

          PTDR merci l’auteur, grâce à toi Je suis encore plus convaincu de la bonne méthode de césar!!! Nul doute, il est ce qu’il est, mais au moins il le fait avec amour et sans amertume. Et surtout merci a CM d’être aussi présent en Espagne, pays de la cruauté canine par excellence… Au moins il agit sur le terrain lui …

          Répondre
      2. JooL

        Mdr ! Juste le paragraphe sur les pit bulls met a terre s’il y en avait besoin cet article bidon! Sans prétention , je pense connaitre un minimum les pits et leur histoire . Pit signifie effectivement fosse ou arène mais…le simple mot « pit » est arrivé plus tard dans la dénomination du pitbull car on appelait communément Bulldog les chiens de combat. Ces chiens n’avait rien a voir avc les bulldogs actuels et ils etaient employes a combattre des ours ou des taureaux (bull en anglais) attachés a une corde ( débile) . Pr la faire courte, les pitbulls actuels sont descendant de chien de combat contre animaux , quand la pratique fut interdite ils ont fait combattre ces chiens contre…eux meme ( il y a eu aussi le pit rating qui consistait a envoyer un pit tuer un maximum de rats dans une arene en un minimum de temps) . Trop de raccourci dans ce texte pour qu’il soit a mon sens credible, ca n’empeche pas de reflechir avant de suivre un conseil d’un comportementaliste quelqu’il soit .

        Répondre
        1. Zorg

          Quand je suis arrivée a ce fameux passage du « pitbull » j’ai bien ri. Malheuresement c’est l’équivalent de mettre un chapeau de clown à tout l’article, de ce fait l’article est totalement et profondement discrédité.

          Répondre
      3. BONIN

        Bonjour,
        Les quelques première ligne que j’ai pu lire mon suffit pour voir que l’auteur est non constructif et plus que nul (et encore j’utiliserais bien d’autre mot). Ils n’as peut-être pas de diplôme, mais ce n’est pas dans les livres que l’on trouve un solutions au cas par cas comme il le fait souvent. Et même s’il avais fait des études, cela ne changerais peut-être pas sa compréhension et efficacité actuelle et que les justement les scientifiques feraient peut-être bien d’en profité pour en prendre note comme un bon scientifique sans jugement. quelle bassesse de la part de l’auteur.
        A bientôt.

        Répondre
      4. Samleto

        Nous ne pouvons pas comparer le comportement humain avec celui des chiens, il est navrant lire des arguments anthropomorphiques dans un discours scientifique. Si Cesar Milan utilise des méthodes obsolètes je ne vois pas en quoi elles ne seraient pas efficaces. Le chien doit être soumis à l’homme, le mettre sur le dos peut lui sauver la vie. car si un Chien bouscule trop fort un enfant et qu’il se blesse ou qu’il attaque les poules du voisin, il peut être euthanasié. Cesar offre des astuces en matières d’éducation canine, elles ne sont peut être pas toutes bonnes, mais elles aident de nombreuses personnes à comprendre les signes de communication canines. Quels scientifiques critiquant Cesar Milan partage son savoir ?

        Répondre
      5. clara

        J ai vu des vidéos de cesar Milan et je le trouve pas maltraitent avec les animaux bien au contraire je sais pas d ou viennent c est rumeur sur un homme qui sauve plein de chiens en Espagne. Ton article est faux. C est des conneries

        Répondre
        1. Alba

          Oui c’est exact et parfois laisser un chien dans un cadre familial sans lui donner de repères clairs, lui permettre trop de choses qui plus est si ce chien a des troubles du comportement, c’est une forme de souffrance pour l’animal aussi. Ce n’est pas lui rendre service.

          Répondre
      6. P4trick

        La réussite éclatante d’un migrant mexicain suscite beaucoup de jalousie, si ce n’est de haine. Sur internet n’importe qui peut dire n’importe quoi, sa pensée n’est pas pour autant parole d’évangile (ce n’est qu’une expression). Millan n’a pas fait d’études et ne fait pas partie d’un cénacle, de ce fait devient attaquable. Quand on veut tuer son chien , on dit qu’il a la rage.

        Répondre
    1. Batbayart

      Vous dites ne pas pouvoir modifier la photo illustrant votre article…. preuve de votre esprit belliqueux qui décrédibilise votre article.
      Un « scientifique » n’utilise pas ce type de méthodes pour illustrer son article… ça manque d’objectivité.

      Répondre
  2. Jess

    Totalement en désaccord sur ce texte! Avec les conseils de césar j’ai pu dresser mon chien comme il se doit et je n’ai plus de difficulté avec… On dirait que ce texte vient des frustrés comportementalistes de canidés!
    C’est quoi ça une façon de détruire la réputation de César???
    Ça vaut pas de la mer** ce texte je comprend pourquoi ça été retirer!

    Répondre
    1. Beuze

      Tout a fait d’accord avec vous et ceux qui veulent tout mettre sur un plan scientifique ne connaissent rien à ce qui est de la nature et au lieu de rester dans leur bureau ils feraient mieux de sortir un peu

      Répondre
      1. Carlotine Auteur de l’article

        Les connaissances scientifiques dont on dispose sur les chiens sont construites à partir de données de terrain. Les scientifiques passent beaucoup de temps sur le terrain, avec toutes sortes de chiens. Le travail de bureau consiste ensuite à analyser ce qui a été observé ou enregistré sur le terrain.

        Répondre
        1. Mich

          Si c’était le cas ils auraient une meilleure connaissance des loups et des chiens domestiques sauvages. pfff… Même si CM n’a pas fait d’études, il a sauvé beaucoup de chiens à l’euthanasie et replacé en familles également beaucoup de chiens abandonnés après rééducation par ses soins. Et son combat continue regardez plutôt les émissions en Espagne!! Là il y a de la maltraitance et le mot est faible…

          Répondre
        2. Francis

          Les connaissances qui vont seulement dans votre sens, lisez les personnes qui connaissent vraiment les canidés et arrêtez de sortir des idioties SVP.

          Répondre
          1. Chaz

            Vous pensez donc que la société américaine d’éducateurs canins ce dont des gens qui ne connaissent rien aux chiens? Ha….

    2. charlene

      bien dis!! je pense aussi que tout ceux qui le critique sont des frustrés, en aucun cas cesar ne maltraite ses chiens ils les confrontent seulement a leurs peurs si ils en ont et conseille au mieux les maitres qui sont pour la plupart la cause des problème de leurs chiens. bref sur ce allez critiqué les gens qui le méritent vraiment, ceux qui sont tellement incapable de recadrer votre chien et qui vous conseille de le faire piquer un grand « BRAVO » a tout ces sois disant éducateurs canins en france qui se croient meilleurs que lui sous prétexte qu il n’a pas de formation…. je vous répondrais qu on peut avoir toutes les formations du monde si vous n’êtes pas capable vous n y arriverez pas alors arrêtez de le blâmer tout ce qu il fait que ce soit pour les pitt bull (chien adorable que les francais pense dangereux mdrrrr) ou pour les caniches sont travail est exemplaire c est tout ce qu il y a a dire sur cet homme

      Répondre
    3. Pialhoux

      +1 avec vous moi de même avec mes chiens
      Pour Carlotine auteur de l’article
      Robert Wayne, un éminent généticien a décodé le génome du chien, il affirme que le chien est une sous espèce du loup, donc que le chien descend du loup, vous citez des professeurs et autres qui vont dans votre sens je peux vous en citez qui vont a l’inverse de vous.

      Répondre
      1. Chaz

        Mr ou mme, vous avez lu l’article de Carlotine ou pas ? Oui, le chien vient du loup, il le dit bien. Il faut lire attentivement avant de critiquer.

        Répondre
    4. Surfeur

      Bien dit !
      C’est vrai que quand on reste dans l’anonymat, on peut dire n’importe quoi !
      J’ai suivi toutes les émissions de César Millàn et je peux affirmer que ses conseils sont judicieux… et servent beaucoup.

      Répondre
  3. Mathew

    hum…. bonnes réflexions, cependant le texte manque de sources crédibles ! La seule source vraiement crédible est celle-ci ¨ http://www.animalsandsociety.org/assets/library/341_s512.pdf ¨ Par la suite, le texte tourne au sensationnalisme puisque plusieurs adjectifs très forts sont utilisés ( C’est la seule photo de lui avec un chien que je peux regarder),( erreur cruciale) le mot cruciale… Ces adjectifs très forts mettent de l’émotion dans le texte diminuant sa valeur scientifique. L’utilisation du je et du nous diminu aussi sa valeur ! ( nous ?? …. mon voisin et moi ou les chercheurs détenteurs de diplôme en psychologie canine ) … La recherche est bonne, mais plus simple s’il aurais eu des notes de bas de page. Par la suite, un forum même s’il semble professionnel N’EST PAS RECONNU comme une source valide. Étant donnée que je suis étudiant en psychologie, je confirme selon mes apprentissage que la punition négative n’est pas la meilleur solution … il serais plus approprié d’utiliser l’association d’une bonne action à une récompense (Pavlov) … ( récompense positive suite a une bonne action qui fini par remplacer les mauvaises) Cependant, certaines technique et théorie de Cesar Millen peuvent être correction puisqu’elle représente l’organisation des chiens à leur état de nature ( Rousseau)

    Répondre
    1. Carlotine Auteur de l’article

      Effectivement il est dommage que les références soient manquantes, d’autant plus que l’auteur du texte avait initialement bien documenté son travail avec des références précises (65 en tout !) à l’appui de ses affirmations.

      Il a ensuite retiré les notes de bas de page dans la version grand public de son texte, qui porte encore la trace des références numérotées dans le texte anglais. Dans la traduction j’ai retiré ces numéros de notes qui ne renvoyaient plus vers rien pour alléger la lecture du texte.

      Toutefois les explications qu’il donne sur les comportements des chiens et des loups ont fait l’objet de nombreuses publications scientifiques et sont maintenant bien connues et documentées. Il est donc aisé de les vérifier, même si encore une fois, cela aurait été plus pratique avec les sources précises directement sous la main.

      Répondre
  4. Melgane

    Je n’ai pas de chien mais j’ai commencé à regarder les émissions de César Millan il y a quelques semaines, cependant votre article m’a convaincu ! 🙂

    Répondre
    1. Carlotine Auteur de l’article

      Merci pour ce témoignage Melgane. A lui seul il justifie la publication de l’article. Du coup est-ce que vous publierez un nouvel article sur Cesar Millan sur votre blog pour faire écho au premier et à vos impressions initiales ?

      Répondre
    2. Francis

      Melgane convaincu par un article qui ne cite aucune référence, on doit pouvoir vous faire croire à n’importe quoi, je pense. j’ai toujours eu des chiens, j’ai passer la cinquantaine donc des chiens j’en ai eu quelques un, je ne les frappe JAMAIS mais c’est moi le chef et ils le comprennent très bien.

      Répondre
  5. Alex

    Je viens de devenir l’heureuse propriétaire d’un Dogue Argentin de 7 mois. L’éleveur (qui est aussi éducateur canin) m’a convaincu de la bonne utilité de l’éducation positive dont j’ai pu voir les résultats sur ses 23 chiens . Cet article me confirme que je fais le bon choix en continuant cette méthode sur mon chien. De plus comment ne pas se poser de questions sur le fait de dresser un chien à force de coups sans se demander si un jour il ne se retournera pas? (dans mon cas avec un Doguo au vu de sa force et de sa mâchoire je suis mal!!!) et lorsque l’on dit aimer son animal est-il normal de le battre ou de le forcer à vivre ses pires peurs pour l’éduquer? Méthode positive ne veut pas dire pour autant laxisme!!! L’éducation que l’on donne à ses animaux doit être comparable à celle que l’on donne à ses enfants…je pleins donc beaucoup d’enfants!!!!

    Répondre
    1. Zorg

      oui, vous étes plutot du genre a dire par exemple « j’ai 2 enfants » que « je suis mére de 2 enfants ».

      Répondre
    2. Francis

      Qui vous dit que César Millan préconise de frapper ces chiens pour les éduquer, alors qu’il parle souvent de les récompensez lorsqu’ils agissent bien, j’ai vu énormément d’émission de César Millan, la seule fois ou je le vois taper sur un chien, c’est lorsque ce chien le mord comme il faut, et je pense que j’aurais agit de la même façon pour le faire lâcher.
      César Millan agit comme vous sans être laxiste.

      Répondre
  6. Karine

    Sans être une adepte des méthodes de César, je vois dans cet article le venin d’un éducateur raté et refoulé, dont les critiques ne sont que du fiel jeté sur la réputation d’un homme qui réussit. Je conseille à cette personne d’aller faire un petit tour sur l’île de la Réunion. Il y verra quantité de chiens errants, et, contrairement à l’image poétique qu’il en donne, ils sont squelettiques et affamés en permanence. Je doute que ces malheureuses bêtes passent 80% de leur temps à paresser et jouer….
    Quand à son affirmation qu’ « Un chien domestique ne peut pas retourner vers ses racines d’un monde sans humains car il n’a jamais existé », je suppose que les dingos d’Australie sont issus d’une génération spontanée ?
    Bref, aucune crédibilité chez cette personne…

    Répondre
  7. Seven_iizon

    Je ne devrais pas être surpris des avis négatifs sur l’article. On peut être dans l’erreur et ne jamais s’en rendre compte. Cet article ne me plait pas spécialement car il gagnerait à être plus concis, mais de là à parler de jalousie…?
    Bref, j’ai souvent enregistré l’émission de Millan, qu’on je me suis rendu compte qu’il obtenait des résultats comme par exemple pour les chiens jugés très agressifs qu’on ne pouvait pas promener sans risque. Je n’aimais pas trop le petit coup de pied pour sortir le chien de son excitation, jugeant qu’il lui faisait pas mal. Mais quand j’ai vu qu’il enfonçait ses doigts dans les flancs d’un chien pour qu’il arrête de grogner plusieurs fois pour lui apprendre à se soumettre, alors que sur les images il était clair pour moi que le chien avait de plus en plus peur-avec d’autres épisodes de ce genre là- je me suis dit qu’il fallait que je vérifie ce qu’on dit la science actuelle, pas celle d’il y a cent ans.
    Un chien que ma famille avait récupéré à 7 mois (en 1994) qui mourait de faim (nourri de pain) grognait dangereusement avant de mordre si l’on touchait à sa gamelle. J’ai dit à ce qui voulait le punir qu’il fallait comprendre qu’il n’était pas rassuré, il voit de la nourriture auquel il a manqué, et on lui retire. J’ai dit de ne pas le punir, que je suis sûr qu’il va s’arrêter de lui même sans punition. Au bout de 3 semaines j’ai fait remarqué qu’il ne grognait plus (parce qu’il savait qu’il allait avoir à manger). Je suis bien d’accord que les bénévoles n’ont pas envie d’attendre 3 semaines (ou plus ) mais je constate que certaines personnes qui y travaillent en disant aimer les animaux arrosent plusieurs fois par jour les chiens qui aboient, leur donnent des coups de pieds, et euthanasient des chiens non malades pour faire de la place. Je n’invente rien car c’est moi qui est observé tout cela. J’y ai amené des chiens errants qui ont disparu au bout de 15 jours. J’ai encore posé des questions et je vous passe les drôles de réponses faites.
    Donc comme d’habitude, selon la personnalité et le prisme de leur vécu chaque personne qui commente pensera comme il veut même s’il se trompe (cela vaut pour moi mais j’en suis conscient quand je parle).
    Je rappèlerai aussi que Millan a débuté en promeneur de chiens. Vous devez connaître la photo où il en promène 10 d’un coup. Comment aurait-il pu le faire sans les avoir soumis? Mes parents ont 13 chiens dont je m’occupe et dont beaucoup aboient dès qu’ils entendent des voix, des gens mais j’arrive pourtant à modifier leur comportement en comprenant leur attitude. J’ai été tenté par le collier étrangleur que Millan utilise sans cesse et qui dans la version française est toujours traduit par « collier » mais j’ai voulu testé sans. C’est bien plus long certes. J’ai testé le fait de retourner le chien pour le soumettre. Cela dépend des chiens, mais j’ai constaté leur peur lorsqu’on le fait. Ils ne sont pas rassurés mais c’est vrai on leur fait pas de mal. Donc j’aurais pu/dû continuer mais je me suis souvenu de ma chienne qui a mis plus d’un an pour accepter de s’asseoir sur mes jambes, parce que petite, elle avait pris peur de mes grands gestes et de ma tentative de me faire obéir.

    Mais bon chacun pensera comme il lui plait au mieux… Il s’y prend pas comme il faut parfois, mais il semble aimer les chiens (pas forcément les animaux).
    Rien de nouveau sur notre planète.

    Répondre
    1. charlene

      les petits coups de talon (pour l avoir fait) ne leurs fais en aucun cas de mal (sachez que dans « leurs monde » ils se font bien plus de mal qu un petit coup de talon ou un coup de doigt, les morsures qu ils s infligent sont quelques fois mortelle…) nous vivons avec 4 chiens a la maison 1 pitt 2 staffy et 1 jack et si vous pensez qu il n y a pas de hiérarchie détrompez vous 1 de nos 4 chien veut être le mal dominant de la famille et je me fais grogner dessus tout les jours mais grâce aux conseils de cesar tout devient de plus en plus calme et mes chiens ne sont absolument pas des chiens battues et bien sur qu au fond il le craigne puisque qu il devient leurs dominant mais il ne leurs fait pas de mal… moi je rigole quand on m appel pour tel ou tel chien et qu on me demande « pk fait il ca… » ou « comment changer ceci parce que sinon nous devrons le faire euthanasier » vous iriez piquer votre enfant parce qu il se bat avec tout le monde ou est insociable… il y a toujours une solution et rester calme quelque soit les circonstance est la première des solution. dernier petit msg pour ceux qui ne connaissent pas cesar et qui lisent cet article voyez par vous même plutôt que d écouter les bêtises de certaines personnes ….

      Répondre
    2. Francis

      A Seven
      Vous dites que vous avez ramener des chiens chez César Millan et que vous vous êtes rendu compte qu’ils euthanasie les chiens lorsqu’ils en ont trop.
      Donc vous êtes allez en Californie pour ramené des chiens errants, vous êtes sérieux ?

      Répondre
      1. preteseille

        je crois que vous devriez relire attentivement ce qu’à écrit Seven, il n’a jamais écrit qu’il avait amené des chiens chez Millan, mais dans des refuges.

        Répondre
  8. Maja

    Bonjour à tous (pro et anti- césar 🙂 )
    Je n’ai jamais eu l’occasion d’appliquer les méthodes de Cesar sur mes chiens, j’en ai eu de nombreux au cours des années, des grands, des petits, de race, corniauds, des éclopés aussi, tous avec des caractères différents mais ce qui me frappe maintenant que je vis à l’étranger (en Afrique) c’est la volonté des propriétaires occidentaux à trouver une signification émotionnelle aux comportements de leurs chiens. Bien entendu les chiens ont des émotions, mais pas forcément les mêmes que les nôtres ! Nous voulons tellement que nos chiens nous ressemblent que nous leur prêtons des sentiments qui ne sont pas propre à leur espèce. Qui n’a jamais entendu : regarde il sait qu’il a fait une bêtise… ou bien : il est jaloux… cela s’appelle de l’anthropomorphisme . Je pense que nous les bridons beaucoup dans leur nature, ce qui peut amener à des conduites dites « à problème » ou en conflit avec nos styles de vie actuels . Un exemple tout simple, ici il y a beaucoup de chiens « sauvages » ou « errants » qu’on peut observer à loisir, ils interagissent beaucoup entre eux (léchages, reniflages, grognements ou vocalises), en France, un chien qui grogne est catalogué trop rapidement comme « méchant » et réprimandé, ici cela est plutôt bien toléré, cela sert d’avertissement aux humains, le chien communique et les morsures arrivent ( et oui ici aussi !!) rarement et seulement si l’humain n’a pas respecté l’avertissement ou si le chien est enragé (cela arrive parfois). Beaucoup de propriétaires n’aiment pas que leurs chiens les lèchent ou les reniflent à certains « endroits » mais c’est leur mode de communication principale : qui tu es, tu viens d’ou ? . Les meutes ici s’auto gèrent sans conflit le plus souvent, les bagarres sont excessivement rares (une blessure ici équivaut à un handicap ou à la mort, un peu à la manière des animaux sauvages, ils restent très prudents et il faut qu’il n’y ai aucune autre solution sinon la fuite est la principale option) J’ai un chien, récupéré en brousse et son comportement est totalement différent de tous les chiens que j’ai pu avoir, il communique tout le temps avec nous et sait très bien se faire comprendre sans se prendre pour un humain et la seule fois ou il y a eu un problème c’est avec un chien d’expat qui lui a sauté dessus… jamais avec les mughéris dans la rue (mâles ou femelles) Alors la vraie question (au delà des différentes méthodes de dressage) n’est elle pas : laissons nos chiens être de vrais chiens et respectons leur nature pour ne pas les corrompre, donnons-leur la possibilité de faire de l’exercice régulièrement ( un chien sans maître passe sa journée à se balader, il en avale des kilomètres !!, il creuse et « pisse » sur tous les endroits possibles…), donnons leur une place dans nos foyers mais sans en faire un simili humain et avec des règles et un cadre et acceptons que certains d’entre eux aient « leur » caractère ! S’il veut grimper sur le canapé et que cela ne vous gène pas et s’il descend quand vous lui dites de le faire ou est le problème ? Arrêtons de théoriser sur certains comportements, un dernier exemple avant de terminer parce que ce post est vraiment long 🙂 et risque de vous ennuyer , j’ai souvent entendu dire qu’il ne fallait pas laisser un chien quémander et que si on lui donnait quelque chose cela revenait à dire qu’il nous dominait, mais dans la nature ce sont les chiots qui quémandent au près de leur mère (qui a un statut plus élevé) idem pour les jeunes dans les meutes, alors ? qui a tort ou raison ?

    Répondre
    1. Mariane

      Ça fait du bien de te lire Maja.
      Je suis dans le même état d’esprit que le tiens.
      J’ai adopté un chien de 3 ans venant de Guyane cette année. Cela m’a changé du berger australien que j’avais eu depuis qu’il était chiot.
      J’ai compris que les choses seraient complètement différente avec ce chien possédant un passé qui m’était inconnu. J’ai saisie qu’il avait un caractère bien à lui et que ça devait être à moi de s’adapter à lui plutôt que lui à moi. Mais il est difficile de faire comprendre aux gens qu’il ne pense pas les choses comme nous pouvons les penser et que lorsqu’il grogne ou autre, il est simplement en train de s’exprimer.

      Répondre
  9. loina

    Pas d’accord avec ce que tu dis.
    Cesar a ses méthodes mais les animaux sont comme meme heureux.
    je suis d’accord avec toi c’est sur le fait que des gens pas satisfait de leur chien peuvent eux les faire souffrir. Car EUX ne savent pas comment faire et cela peut déclencher de mauvaise réaction chez le chien, et c’est a se moment la que les maîtres vont l’abandonner.
    Ah et je te rappelle pour certains chien c’est sa ou la mort.
    Alors je sais pas vous mais je le soutiens .

    Répondre
    1. daniel stein

      je pense que l’auteur est un peu jaloux du succès de césar Millan d’un mec qui réussit aussi bien sans étude et sans un sou en poche et pour les autres donneurs de leçons faite comme lui mette votre savoir-faire au service des autres au lui à vouloir critiquer

      Répondre
  10. docline

    Le ton polémique de l’article n’a vraiment pas lieu d’être
    Millan n’a jamais essayé de faire croire qu’il était un scientifique
    Il est principalement rééducateurs de chiens que leurs propriétaires n’arrivent pas à gérer
    Peut-être l’auteur de l’article est-il bardé de diplômes, en tous cas ça m’étonnerait qu’il se soit confronté à la tâche de réhabiliter des chiens caractériels promis à l’euthanasie pour comportements dangereux.
    Personnellement je me moque de savoir sur quoi sont fondées ses techniques du moment qu’elles marchent. J’ai utilisé avec mes chiens sa méthode de revendication de l’espace au moment de franchir une porte par exemple, je vous assure que c’est magique et qu’ils ne risquent plus de me faire tomber dans les escaliers de l’immeuble. Vous jugez peut-être que c’est un truc tout bête, moi ça me facilite la vie; j’ai regardé des dizaines d’émissions et j’ai appris des tas d’attitudes utiles, mes chiens et moi même nous nous en trouvons très bien: je suis beaucoup plus cool avec eux depuis que je sais être plus claire dans mes exigences, alors bravo et merci César Millan, tant pis pour les détracteurs amers, je suis une brave madame tout le monde et ce qui m’intéresse c’est que ça marche !

    Répondre
  11. zaimeche

    Cet article pourrait-être intéressant si il n’amalgamait pas hypothèses scientifiques concernant la psychologie du chien domestique sur lesquels une riche controverse peut-être entamée, et propos inacceptables associant idéologie nazi et eugénisme aux méthodes de César Milan.
    A partir de là, on n’est plus dans la controverse fructueuse et tout le propos est entaché d’une partialité plus qu’excessive. Toute personne regardant avec intérêt les émissions de Milan serait donc coupable de flirter avec la plus infâme abomination du 20ème siècle. J’avoue qu’à partir de là… Rideau…

    Répondre
  12. aquila

    Je ne suis pas une pro César. J’entends par là que je ne m’abreuve pas de ses conseils/émissions sans réflechir mais au contraire garde un esprit critique tout en enregistrant ce qui nous est montré/expliqué.
    La psychologie canine me passionne vraiment et je prend donc toutes les infos que je trouve ici et là en décortiquant le bon du mauvais.

    De ce que j’ai vu en général chez César Millan, je retiens beaucoup de petites astuces « bêtes » mais intelligentes et véritablement utiles qui peuvent véritablement aider au quotidien car on adopte vraiment un code canin qui sera immédiatement compris par le chien au lieu de parler comme un niais « allez kiki soit gentil kiki mon kiki assis toi, allez fais plaisir à moman »…

    En général je trouve qu’il obtient de très bon résultat sans que le chien derrière n’apparaisse comme apeuré/mort de peur depuis qu’on a corrigé son problème. Je prend exemple d’un passage court ou un petit teckel rentre dans son panier de transport et systématiquement l’attaque.
    La solution de Cesar ? Le faire rentrer dans le panier à l’envers afin que le chien ne s’imagine pas « rentrer dans une galerie pour y débusquer un animal »… Et miracle le chien en 5sec chrono ne s’attaque plus à son panier.
    Chien traumatisé à la suite de la correction du problème ? Je ne pense pas non !

    Je ne suis pas une experte du domaine, loin de là, je pense donc que l’article ci-dessus pointe des faits interessant concernant le modèle du loup, ainsi que la partie concernant les TOC chez nos chiens qui ont une origine neurologique.
    Là en effet je doute que la méthode classique que l’on voit chez César s’applique.

    Je dirais donc qu’il y a du bon et du mauvais chez lui mais franchement plus de la moitié des chiens dont ils s’occupent ne sont pas tous à problèmes neurologiques.

    Par contre je ne suis pas du tout d’accord quand vous parlez « d’enfoncer ses doigts dans les côtes du chien pour corriger son agressivité soudaine »… Sur les vidéos de César, moi je vois plus un toucher avec les doigts/la main sur la peau de manière plus appuyée certes mais dont la soudaineté étonne l’animal et stoppe donc son élan.
    Le coup de pied dans les pattes heuuuu franchement… Là encore il faut arrêter de croire que c’est de la maltraitance d’animal !!! Je fais plus mal à mes chiennes quand j’ai le malheur de marcher sur une patte par mégarde que quelqu’un de l’émission qui donne un ptit coup en arrière sur la patte pour détourner l’attention de son chien !

    C’est en ça que l’article ici me dérange en ne faisant pas de demi mesure et au contraire estimant que TOUT le travail de César est à jeter et que tout ce qu’il fait est traumatisant/erroné.
    C’est en ça que je ne suis pas du tout d’accord avec vous. La nuance aurait été de bon ton et comme d’autres commentaires au dessus, je suis d’accord aussi pour dire que l’on sent bien une amertume mal placée de la part de l’auteur.

    Et c’est dommage car beaucoup de points sont intéressants et fondés.

    A l’avenir je continuerai d’appliquer des techniques de César tout en me référençant ailleurs car toutes sources est bonnes à condition d’y démêler le bon du faux 😉

    Répondre
    1. Karina

      Carlotine,

      Ça se saurait si la science était la réponse à tous les problèmes. Quant au diplôme les tribus et peuples autochtones d’Amérique qui, depuis des siècles, vivent en harmonie avec la nature n’en avaient aucunement besoin pour connaître parfaitement le fonctionnement de mère nature et de son règne animal. Et si cette science infuse réglée tout, il n’y aurait pas besoin d’aller chercher les conseils d’un éducateur canin qui passe dans une série télévisée.
      Je suis d’accord avec « Aquila » quand elle mentionne le passage ou il met ses doigts sur la peau du chien. Sur un autre épisode, il indique à la propriétaire du chien qu’elle doit mettre un coup de pied sur son chien pour qu’il obéisse, elle celle-ci met en action ses conseils mais un peu trop fort et César la reprend immédiatement en lui expliquant qu’elle doit le faire moins fort (de façon moins brutal). Mais ça évidemment ça n’a pas été retenu. Le coup de pied en question ressembler plus à un message du genre STOP !
      J’ai eu de nombreux animaux et jamais je n’ai eu un « diplôme d’éducateur canin », et pourtant je n’ai jamais rencontré de problème. Et le rapport de domination du chien avait bien lieu si je n’étais pas vigilante. Et pour information, J’ai eu trois enfants et aucun « diplôme de Maman ». Je suis « graphiste indépendante » et je n’ai jamais eu de diplôme dans ce domaine. À médité.

      Répondre
  13. florent

    Le sois disant scientifque qui ce met en opposition avec cesar milan , ne doit pas connaitre grand chose aux chiens . Il doit pas beaucoup sortir le nez de ses bouquins . Dire que les chiens qui retourne a un etat sauvage ou semi-sauvage ne se comporte pas comme des loups , c’est un comble . Dans chacun de mes voyages dans des pays en developpement , et meme au Portugal , j’ai vue des chiens abandonné , et ho suprise , ils vivaient tous en meute de 5 a 8 membres et comme chez les loups toujours une femelle alpha a leurs tetes . Certes il ne chasse pas , mais ils vont en meute se servir dans les poubelles et decharge des habitants . Et dire qu’entre chien il n’y a pas de rapport de dominance etc , c’est vraiment hallucinant . Vraiment se gars devrait sortir un peu , et lacher les bouquins

    Répondre
    1. Carlotine Auteur de l’article

      Les « bouquins » sont rédigés à partir d’observations de terrain. Les comportements des chiens livrés à eux-mêmes ont été soigneusement observés et leur analyse montre bel et bien qu’ils se comportent différemment des loups. Certes il arrive qu’ils se regroupent en petits groupes et qu’ils chassent parfois ensemble mais leur fonctionnement reste différent de celui d’une meute de loups.

      Répondre
      1. Francis

        Vous pouvez trouver d’autres livres qui vous diront le contraire de ce que vous dites et que les chiens vivent en meute, parlez en au Russe il en connaissent un rayon.

        Répondre
  14. Myriam

    Bonsoir,
    Il est vrai que je suis anti Milan car étant moi-même propriétaire de chiens depuis plus de 25 ans maintenant et monitrice canine (pas frustrée je vous rassure) reconnue au niveau fédéral (Suisse) et ayant pu suivre des cours avec des vétérinaires comportementalistes ( et non pas juste comportementalistes nuance!!), je suis scandalisée par le fait qu’on laisse cet homme faire ce qu’il fait! Chez nous, cela a un nom, on appelle cela de la maltraitance et c’est punissable par la loi Suisse et tant mieux! Comment peut-on faire de tels choses à des animaux et comment peut on laisser les médias diffuser de tels méthodes et les sponsorisées en quelques sortes!!! En regardant faire ce Monsieur j’ai l’impression de retourner 20 ans en arrière et cela me désole

    Répondre
    1. Francis

      Oû voyez vous de la maltraitance dans les émissions de Millan, j’ai passer la cinquantaine, depuis que j’ai des souvenirs, je ne me rappelle pas avoir été une fois sans chien, depuis que je suis parti de chez mes parents, donc il y a déjà pas mal d’années, j’ai toujours eu deux chiens, j’utilise les méthodes de Millan et je peux vous dire que mes chiens sont heureux qu’ils se promènent tous les jours, qu’ils jouent avec d’autres chiens et non aucun problèmes de comportement.
      Vous n’utilisez pas les mêmes méthodes que César Millan, cela ne veut pas dire qu’elles sont meilleurs, je connaît des comportementalistes qui sont d’accord avec les méthodes de César.

      Répondre
  15. ARMONA

    Bonjour,

    Je regarde régulièrement les émissions de César Milan et il va falloir m’expliquer à quel moment il MALTRAITE les chiens !! A aucun moment je ne l’ai vu faire du mal à un chien, bien au contraire.
    Beaucoup d’éducateurs remettent en cause ses méthodes. Curieux quand même … Serait-ce parce qu’il remet en cause LEURS méthodes ?
    L’article est un ramassis d’âneries, on sent que l’auteur est vert de jalousie. Quant au paragraphe sur les loups qui ne vivent pas en meute hiérarchisée, c’est à mourir de rire !

    Répondre
      1. Francis

        Encore une fois il y a d’autres spécialistes des loups qui ne sont pas d’accord sur tout ce qu’écrit Mech.

        Répondre
      2. preteseille

        Dommage, je découvre ce post tardivemenbt et la vidéo n’existe plu, on se demande pourquoi ?
        Mais j’ai vu de nombreuses vidéos où le chien prend des coips, celle avec le labrdor qui ne veut pas qu’on touche à sa gamelle, ou celle avec avec le bouledogue français et les cochons, pour ne citer qu’elles.

        Répondre
    1. Marie Girard

      Moi AUSSI et je me pose encore à question : je ne vois pas ce qui permet de dire que CESAR Milla est un tortionnaire, etc etc etc …
      Arrêtez de lui casser du sucre sur le dos , il ne mérite pas ça !!! C est un très bon éducateur canin

      Répondre
  16. Duchesse

    Bonjour, beaucoup d’inepties dans cet article, aucun scientifique même David Mech, n’a jamais pu suivre toute la journée pendant une longue période (disons un an ou deux) une meute de loups pour pouvoir affirmer telle ou telle chose, on imagine la personne demander à une meute de loups « dites donc, puis je vous suivre pour vous observer et filmer vos attitudes afin de connaitre enfin vos divers comportements »?
    Non impossible, les seules personnes qui ont eu la chance de pouvoir observer des loups à l’état sauvage, ont pu observer que pendant quelques minutes voir (en étant très gentil) quelques heures, mais cela ne peut être considéré scientifiquement puisque un comportement change tout le temps et s’adapte au gré du contextuel donc les dés sont pipés comme on dit 🙂 il reste l’observation en captivité qui n’a plus grand chose à voir puisque justement en captivité les loups n’auront pas le même contexte et donc pas le même comportement.Le seul qui puisse prétendre quelque chose, et encore (interaction homme/loup en captivité) c’est Shaun Ellis.Etre scientifique ne suffit pas pour prétendre connaitre les animaux ce serait trop facile, l’idéal est d’avoir suffisamment de connaissances scientifiques pour corroborer nos propres interactions avec l’animal en question.En ce qui concerne les punitions dites « positives » allez donc demander à une femelle comment elle s’y prend avec ses chiots et si ces derniers se sentent traumatisés?Il faut rester juste surtout avec un animal, autant on peut mentir à l’homme, que l’on ne peut pas mentir à l’animal, mais il y aurait beaucoup à dire sur les pseudos méthodes d’éducations d’aujourd’hui, on le constate tous les jours malheureusement!

    Bonne journée.

    Répondre
    1. Francine

      David Mech a observé des loups libres sur l’île d’Ellesmere durant 13 étés et a publié ses résultats en 1999.

      Répondre
    2. christophe spieser

      Bonjour,

      « .Le seul qui puisse prétendre quelque chose, et encore (interaction homme/loup en captivité) c’est Shaun Ellis ». Il me semble que les interactions homme/loup ont été expérimentées par lui EN LIBERTE car à ma connaissance, il est le seul à avoir pu intergrer une meute sauvage….

      Répondre
  17. Grimm

    Je me suis arrêté à cette phrase « Un immigrant mexicain qui n’a pas fait d’études… » Je trouve le début de cette phrase tellement péjorative que je me dis que cet article doit être dans le même genre.

    Répondre
  18. Pitchou

    J’aurais bien aimé avoir ces trucs avant que ma fille de 4 ans se fasse transpercer la joue bord en bord et sans avertissement juste pour avoir mangé son biscuit aux brisures de chocolat assise tranquille sur le divan. Disons que c’est plus qu’un p’tit coup dans les flancs que j’avais envie de lui faire…à ce moment je trouvais le fleuve très attrayant. Mais j’ai été gentille, j’ai laissé une autre pauvre famille l’adopter en me sentant coupable à l’avance qu’un de ces enfants ne se fassent estropier. Avant de vivre avec nous, ce chien dormait avec son »maître », prenait sa douche avec lui, l’avait toujours dans les bras et mangeait du filet mignon et buvait de la bière…un traitement que je ne pouvais pas lui accordé, pauvre petite bête devait être frustré au bout et pourtant, il était loin d’être maltraité avec nous. Avoir su comment briser tous ses mauvais comportements, j’aurais évité des semaines de traitement à ma fille et plus jamais je vais prendre le chien de quelqu’un d’autre…si il entre un chien ici il sera bébé et dressé à la Millan. Un point c’est tout.

    Répondre
  19. Pitchou

    Ha oui, j’ai oublié de dire que nous pratiquions le renforcement positif par récompenses. Oubliez ça , le pire arrive malgré tout.

    Répondre
  20. Magonis

    Comme Grimm, moi ce qui me choque le plus dans cet article c’est le début, parler des origines de cet homme de cette façon n’est ni plus ni moins du racisme, et du coup tout l’article, même si il peut révéler des choses vraies et fondées, semble orienté et forcément à charge contre cet immigrant mexicain.
    Comme Pitchou, mon fils a aussi été mordu par le chien de ma mère lorsqu’il avait 3 ans, ce chien s’est attaqué à lui alors qu’il était en train de jouer au sol tranquillement, alors celui qu’on ne vienne pas me dire qu’un chien ne peut ressentir de la jalousie et s’attaquer à un être faible.
    Et concernant l’avertissement qui apparait au début de l’émission, c’est le genre d’avertissement qui apparait aussi dans les émissions de télévisions qui prodiguent des conseils pour le ménage, ce n’est qu’une mesure de protection que prennent les producteurs pour être sûrs que si un des conseils prodigué dans ladite émission ne fonctionne pas ou est mal interprété, les gens ne puissent se retourner contre eux.
    J’aime beaucoup César Millan, certes il a certainement des pratiques qui déplaisent mais il a aussi beaucoup de conseils judicieux, certains même que j’ai pratiqués sur mon précédent chien (qui est mort de vieillesse à 16 ans) avant même de connaitre son existence et qui parraissent plus que logiques, comme ne pas porter son chien au niveau de son visage quand on le tient dans ses bras pour qu’il ne soit pas en position de défense de son maitre et ne soit pas agressif avec les gens qui vous accostent ou encore tenir la laisse de son chien fermement quand un autre chien vient a notre rencontre, et concernant le coup de pied pour détourner l’attention du chien, le fond est bon mais je trouve la forme maladroite, qui n’a jamais essayé de détourner l’attention d’un enfant qui fait un caprice ou qui s’est fait un bobo pour calmer le jeu ?!
    Il est donc comme tout le monde, il n’a pas la science infuse et il y a à prendre et à jeter.

    Répondre
  21. Karine

    Ancienne assistante vétérinaire et après avoir travaillé avec les éducateurs des chiens guide, je tiens à dire que cet article n’est que pure bêtise…

    Et pour ceux qui n’auraient jamais vu les méthode de cesar Millan, on voit bien qu’il ne fait aucun mal aux chiens.

    Répondre
    1. Carlotine Auteur de l’article

      Karine, les chiens pris en main par César Millan prennent régulièrement des coups. Cette vidéo le montre bien : http://rutube.ru/video/d8c16a3dc09589d99897ddcc7b8042be/

      Précision ajoutée le 11 avril 2015 : la vidéo a été supprimée après la publication de ma réponse ci-dessus, comme l’ont été auparavant plusieurs vidéos sur YouTube montrant les violences infligées aux chiens par Cesar Millan dans ses émissions.

      Répondre
      1. Francis

        Vous dites vraiment n’importe quoi. J’ai vu vu un maximum de vidéo de César Millan et je n’ai pas vu de maltraitance des chiens, au lieu de nous envoyer sur une vidéo qui ne fonctionne pas, regarder ces vidéo et faite un montage vous même que je puisse voir ce que vous estimez être des maltraitances. A mon avis les personnes qui dénigrent César Millan sont juste jalouse de sa réussite professionnelle et aussi de la réussite de sa méthode.

        Répondre
  22. Ping : Education canine musclée : le syndrome du dompteur de lion | Actualités canines

  23. Rionunpeu

    Pour ces soit disant scientifiques qui ne vont jamais sur le terrain et pour qui la critique est facile ne supportent pas qu’une personne comme César Millan qui ne vient pas du sérail qui s’est fait sur le tas,qu’il puisse éduquer des chiens sur National Géographie le célèbre magazine animalier !!Et croyez vous que ce grand magazine mondialement reconnu par les plus grands réalisateurs et cinéastes animaliers va se compromettre et perdre de sa crédibilité avec quelqu’un qui maltraite les animaux !!??Foutaise et jalousie c’est tout ! Que ceux qui ont la rage n’ont qu’à poster des vidéos de leur science avec les chiens, puisqu’ils disent faire mieux que César Millan ,!!A bon entendeurs salut !!

    Répondre
    1. Carlotine Auteur de l’article

      Les scientifiques spécialistes du chien passent au moins autant de temps que Cesar Millan sur le terrain et côtoient toutes sortes de chiens.

      Répondre
  24. dipuis

    Ces a cause des mec comme celui qui a ecrit cet article qu il y a plusieur personne se fon mordre par des chien
    cesar aide les chien mais aussi les proprietaire car son les morsure de chien vien a cause de mauvait proprietaire qui ne save pas etre dominant devant leur chien
    moi j ai des rot depuis plus de 15 ans et mes chien son des nounourse j ai aussi a jack russel et un fox terrier croiser coley et il save qui et le dominant et j ai auccun probleme avec eux
    maintenant se qui critique devrai nous faire voir par video comment son LEUR chien. Et comment il aide les autre .

    Répondre
    1. Carlotine Auteur de l’article

      Comment Cesar Millan aide-t-il les autres puisque même les gens qui regardent l’émission ne doivent pas l’imiter ? Il y a un avertissement au début de chaque émission pour expliquer que les gens ne doivent pas chercher à faire comme lui.

      Répondre
      1. Francis

        Ont vous a déjà dit que les promoteurs d’émissions se couvraient juste au cas où que cela soit des émissions de cascades ou autres.
        Donc votre remarque n’est pas pertinente.
        Je vois c’est de la jalousie.

        Répondre
      2. Xavier

        Cet avertissement dit aux gens de ne pas tenter d’imiter les méthodes montrées sans l’aide d’un spécialiste pour une seule raison, celle du bon sens !

        Ce n’est pas en regardant des émissions sur les démineurs qu’on peut aller déterrer un obus et ne pas se faire exploser. Ce n’est pas en regardant Top Chef qu’on devient un grand cuisinier.

        Pour savoir quand appliquer telle ou telle méthode, de telle ou telle manière, il faut un expérience professionnelle basées sur plusieurs années de pratique. Ce n’est pas en regardant Cesar Millan qu’on devient comportementaliste canin et qu’on est capable de rééduquer un chien. Utiliser une méthode inappropriée à une situation peut faire plus de mal que de bien.

        Arrêtez de prendre pour prétexte cet avertissement pour dénigrer des méthodes que vous n’aimez pas. Ni votre vidéo, que j’ai déjà vu, pour preuve de maltraitance, alors qu’elles est montées pour faire du sensationnalisme à bon compte. Depuis quand les scientifiques ont raison ? La terre est plate et tout tourne autour d’elle ? C’est pourtant ce que les scientifiques affirmaient selon leurs observations durant des siècles…

        Ce n’est pas parce qu’une partie de la communauté scientifique ou de dressage n’est pas d’accord qu’il faut affirmer que les méthodes de Millan sont de la maltraitance. Une autre grande partie va pourtant dans son sens. L’homme réagit avec des instincts vieux de milliers d’années, de l’époque même de la domestication des loups, alors qu’on est sensés avoir évolué et que, de prime abord, nous n’avons plus rien à voir avec nos ancêtres de l’époque et que notre vitre ne devrait plus faire appel à ces instincts.

        Passez donc quelques années sur le terrain avec des chiens, et pas les gentils toutou sans problème, au lieu de passer vos heures à lire des bouquins écrits par d’autres personnes et répéter un tas d’âneries…

        Bref, encore un bel article pseudo scientifique qui tente de faire croire aux gens que seules leur vision des choses est la bonne. Pitoyable !

        Répondre
        1. Carlotine Auteur de l’article

          C’est précisément du terrain que proviennent les connaissances scientifiques actuelles sur les chiens.

          Répondre
          1. Francis

            Seulement les connaissance « scientifique » qui vont dans votre sens, comme le chien ne descends pas du loup, les loups n’ont pas de hiérarchie, drôle de connaissance scientifique vous ne trouvez pas Carlotine

          2. Carlotine Auteur de l’article

            Le chien descend bien du loup mais cela fait très longtemps que les chiens ne sont plus des loups. Il existe bien une composante hiérarchique dans la relation des loups entre eux, mais ce n’est pas la hiérarchie agressive qui a été décrite il y a quelques dizaines d’années et qui présentait le loup comme un assoiffé de pouvoir prêt à tout pour progresser dans cette hiérarchie.

      3. Lola

        Oui parce que si il ne le font pas bien la sa peut être grave. Si vous faite n’importe quoi… Il faut des études pour sa.

        Répondre
    2. preteseille

      Moi aussi, j’ai, et ai eu des chiens, de toutes races et origines, même chien errant espagnol, ils dorment avec moi, obéissent, apprentissage avec récompenses des bonnes actions, montent sur les fauteuils et canapés et en descendent sans grogner quand on leur demande, cohabitent sans problèmes avec tout nouvel arrivant, humain ou animal, dans la maison et je ne suis pas leur chef hiérarchique, juste leur protectrice.

      Répondre
  25. Nom

    Selon moi, cet « article » n’est que pure jalousie et est extrêmement agressif.
    Ce texte ne cesse de parler de scientiques. Or ces derniers doivent d’être objectifs, ce qui n’est visiblement pas le cas ici.
    Aussi, certains propos/actes de Cesar Millan ont été mal interprétés, mal compris. Quand on ne comprend pas quelque chose, pas besoin de se montrer agressif.
    Mais bon … On dit souvent bête et méchant. Et que répondre face à la bêtise ?

    Répondre
    1. Francine

      Tout-à-fait d’accord avec vous. Si vous ne pouvez pas comprendre, ne soyez pas agressif! Ce que je remarque chez tous les défenseurs de César Milan, c’est cette agressivité, ce besoin de rabaisser ceux qui ne vont pas dans leur sens. Un peu de « coolitude » svp.

      Répondre
  26. Capsco

    Je trouve cet article vraiment peu objectif sur la méthode de Cesar Millan.
    Je n’adhère pas à tout ce qu’il fait et il faut garder à l’esprit que c’est de la télé-réalité (donc avec ses travers) mais ses principes de base : dépenser le chien, lui donner des règles claires qui vont l’apaiser, travailler le chien en immersion dans une meute, communiquer avec le chien sans colère, ce sont des conseils essentiels !

    Oui dans certaines vidéos c’est un échec, mais qui n’en fait pas ? J’espère juste qu’il en tire les enseignements.

    Le coup de pied dans le flanc ? Vous avez déjà regardé ? C’est de la maltraitance ? Vous rigolez j’espère, il s’agit juste de toucher le chien pour dévier son attention.

    Il ne faut pas oublier que pour certains de ces chiens Cesar Millan a apporté une réponse là où d’autres ont fait un massacre. Et il est très doué pour donner des solutions aux humains qui font de l’anthropomorphisme à outrance.

    Non tout n’est pas bon à reproduire, mais c’est un des rares à s’intéresser aux cas perdus, cas où la prochaine étape est parfois l’euthanasie…

    Répondre
  27. shinmen

    a la base je cherchais un bouquin de cesar millan puis je tombe sur cet article qui semble le decrier, donc je lis afin de me faire une opinion, je me suis arrêté au 3°paragraphe de
    <> ou il est dit que les loups n établissent pas de hiérarchie par la dominance…
    bref je repartir tranquille a la recherche d un bouquin de Millan du coup 😀

    Répondre
  28. Winterhardy

    Einstein disait : « Il n’existe que deux choses qui sont infinies, l’univers et la bêtise humaine. Et encore, pour l’univers, j’ai un doute… »
    S’il avait lu cet article il n’aurait plus eu de doutes!!!

    Répondre
  29. steph''

    Comme toujours, quand on cherche des infos sur César Millan, on tombe sur ce genre d’article que je n’ai lu qu’en diagonale, tant il est exaspérant… et comme toujours, on vois que ceux qui publient un article sur mr millan, n’ont rien vue et rien lu de ce qu’il faisait…

    Pour rajouter ma pierre a l’édifice: il ne faut pas oublier le but d’une émission de télé qui est de faire de l’audience, mais n’oublions pas non plus que César s’attaque a des cas très particulier et s’adapte a tout les cas! et si ces propriétaires n’en étaient pas arrivés là, ils n’auraient pas eu besoin de césar, parce que bien souvent, les éducateurs qui n’ont aucun parcours dans ce domaine, disent qu’il faut traiter le chien a coup d’anxiolytiques ou carrément, de les faire euthanasier parce que ce sont des cas trop compliqués…

    Ayant vu des dizaines d’émissions et lu un livre de César, je peut vous dire que sa méthode n’a rien de loufoque et rien de dangereuse et qu’il faudrait un peu vous renseigner avant de balancer des pages de conneries… encore mieux, lancez vous dans la rééducation de chien très dangereux ou dans des cas de chiens peureux ou anxieux et faites des vidéos pour vous battre contre ce « monstre » qui balaye tant d’années de travail en R+++++… peut être que si justement, on ne balançait pas qu’il faut faire du 100% positif dans toutes les situations, on n’aurait pas besoin de rééduquer de pauvres bêtes qui développent tant de problèmes comportementaux a cause du renforcement positif a tout vas qui peut faire énormément de tort aux animaux.

    L’education canine s’apprend et avec n’importe quelle méthode il faut avoir les bases… internet est un bon outil, mais rien ne remplace de vrais cours avec de vrais educateurs canin… si vous aimez les chiens, fréquentez des clubs qui pratiquent DES methodes d’educations fonction du chien et des problemes si il y en a… fuyez les clubs 100% R+ P- ou 100% R- P+ et surtout, ne pratiquez la methode de cesar que si vous avez lu ses livres pour vous donner les bases qui sont un peu différente de celles vues a la télé parce qu’a l’ecran, ce sont des chiens qui ont besoin d’un traitement particulier a cause des erreurs que leurs maitres ont fait dans l’apprentissage et l’education de leurs chien…

    Répondre
  30. ENNAEL

    Pour un scientifique l’auteur de cet article n’est pas très crédible. Si César Millan n’est pas sorti d’une université, il semble néanmoins avoir observé le comportement des chiens avec beaucoup de finesse et de perspicacité. Ce n’est probablement pas le cas de notre auteur « scientifique », qui prétend que les chiens errants ne sont pas plus de 2 ou 3. Je l’invite à aller faire un tour dans les campagnes au Maroc ou des meutes de 15, 20 ou 30 chiens errent et sont prêts à attaquer au moindre signe de faiblesse. C’est affligeant car si la science est une mesure de connaissance, l’observation et l’intuition sont souvent tout aussi valables même si non démontrable. César Millan en est l’illustration que cela plaise ou non à ce scientifique de laboratoire!

    Répondre
  31. zalia

    Waou!!!
    Ma chienne maltraite ses chiots! Si je vous jure! V’la ce qu’elle leur mets quand ils se comportent mal… César a côté c’est de la rigolade! Et pourtant j’ai pas l’impression qu’ils soient traumatisés ses pauvres loulous…

    Répondre
  32. Lola

    J’adore les loups est je peux b vous dire que si les loups ne font pas leur hiérarchie par la dominance je deviens moine. En hiver à la saison des amours les loups se battent et le gagnent devient le chef de la meute. Et par informations vous dite LE Alpha mais vous oublier que c’est le couplé Alpha. Sinon les méthodes de Cesar millan sont très bien, certe il fait des erreurs mais voilà tout le monde en fait et grâce à lui j’ai appris plein de chose, les scientifiques sont nul il ne connaisse rien c’est nul de juger pour dire n’importe quoi.

    Répondre
  33. dru

    comment un scientifique des bac a sable peut se permettre de juger cesar millan,le gars a une emission qui prouve par a+b que les trois quart du temp c est les maitres et pas les chien qui ont un probléme et aprés s étre occupé des maitre et des chien cela méme envoie des vidéo de leurs animaux bien mieux socialement et psychologiquement,si sa c est pas la bonne methode qu il en ponde une et qu il fasse une emission demontrant que cesar a tord,perso on voit qu il aime ses animaux et il est trés pedagogue ce qui n est pas le cas de beaucoup de comportementaliste canin qui ne vont seulement qu a la surface des chose,alors que cesar prend le temp de regarder le comportement général (humain+chien+environement maison et exterieur) cesar et pour moi le modele a suivre comme comportementaliste canin certain devrait suivre une formation chez lui pour en apprendre plus sur nos amis les chiens,la je parle des pseudo comportementaliste qui mette le collier electrique qui ne sert a rien sauf a stresser l animal car dés que le chien n obeit pas a un ordre allez hop une decharge
    sur ceux mon avis est que cesar est le meilleur comportementaliste canin au monde

    Répondre
  34. Nausicaa

    J’ai vu toutes ses émissions et peut être qu’en tant qu’éducateur canin certaines méthodes vous irritent mais pour ma part moi qui hésitais à me lancer dans ce domaine, il m’a convaincu. A travers ses vidéos j’ai appris énormément de choses banales et pourtant qui changent beaucoup et ce avec n’importe quel chien (je garde des chiens qui sont plus ou moins bien éduqués suivant les maitres).

    Certaines choses permettent d’obtenir un meilleur comportement avec le chien et ce sans faire appelle à un éducateur canin pour tout et rien, juste en ayant un meilleur comportement donc pour ça je le remercie.

    En 10 mn j’ai fait marcher un chien en laisse avec douceur alors que juste avant il était surexcité et ingérable. J’ai pu faire en sorte qu’un gros rottweiller que je gardais ne se frotte pas trop à ma chienne âgée et fragile juste en le dépensant un max, j’ai des amis à moi qui ont un bulldog français survolté mais qui avec moi se comporte vraiment bien, il ne grogne pas quand je joue avec etc… Bref je ne vais pas raconter ma vie, mais juste pour dire qu’il y a beaucoup à prendre dans les conseils de César Millan. Surtout le fait qu’il insiste sur le comportement de nous humain, beaucoup de maitres devraient en prendre note. (Je ne dis pas qu’il est parfait pour autant)

    Répondre
  35. Lolo

    Personnellement,
    J’adore César Millan. Je regarde ses émissions (SOS césar, super césar, et les autres) depuis 1 an ou 2 et je n’ai jamais trouvé qu’ils maltraitait les chiens. Ma famille en a 2 de 9 ans, on les a eu petits, mon père les traitait comme des sous-merdes, ma chienne est devenue peureuse et mon chien très agité en présence d’autres chiens et aboie souvent. Maintenant qu’il est parti, j’essaye de rééduquer mes chiens pour qu’ils soient plus sociables et qu’ils tirent moins sur leur laisse. J’utilise certaines de ses méthodes et ça marche. Ils marchent au pied quand je les promène (ma mère n’a pas le contrôle sur les chiens et mon frère est… un peu… méchant avec eux), mon chien ne tire plus quand il voit un autre chien, il est beaucoup moins excité qu’avant. Quand à ma chienne, elle a plus confiance en elle et grogne moins sur les chiens qu’on rencontre. Ils font des progrès grâce a leur méthode
    Tout ça pour dire que ses méthodes fonctionnent. Je viens de regardé une émission, je ne vois pas en quoi il maltraite les chiens. Je ne m’y connait pas beaucoup, mais je pense que pour des chiens agressifs, il faut leur montrer que ce ne sont pas eux les patrons. Pour moi, ces méthodes sont efficaces, alors oui c’est de la télé, mais le  »on ne nous montre que ce qui est montrable », franchement me révolte. C’est une émission, merde! On ne peut pas la faire durer 3 jours! Et réfléchissez un peu, même s’il est vrai que ses émissions doivent rapporter beaucoup, il faut quand même se dire que s’il était vraiment méchant avec les chiens, depuis loooongtemps cette émission serait arrêtée. Nat Geo Wild est une chaîne qui est, je pense, respectable, et qui ne se permettrait pas de diffuser a longueur de journée une émission si c’était vraiment le cas. Cet article n’est que pure jalousie de la part d’un homme frustré qu’un « immigré mexicain » n’ayant pas fait d’études ait réussi. La méchanceté humaine n’a-t-elle vraiment aucune limite?
    Et l’avertissement, c’et normal. Utilisées a mauvais escient, ces méthodes peuvent être néfastes pour le chiens. Même le détournement d’attention. Si quelqu’un dit « non » a un chien quoi qu’il fasse, il va devenir fou!

    Répondre
  36. Surfeur

    C’est vraiment très bas de mettre des commentaires comme ceux-là, surtout qu’on n’a aucune information sur l’auteur, donc, impossible à contacter.
    J’ai rencontré une personne qui a 2 chiens (bulldog français et berger malinois). Il habite une grande maison (il est veuf) et ses 2 chiens défendent très bien la propriété. Si lui n’est pas là, il est très difficile de passer le portail !

    Je suis toutes les émissions de CM et j’ai mis en pratique chez la personne plus haut, certains passages qui avait été montrés à la TV.
    Je peux affirmer que ça a bien porté ses fruits ! D’ailleurs, même la personne n’en revenait pas.
    Ça a duré quelques 15 à 20 minutes et les chiens se sont montrés par la suite respectueux envers moi et me considéraient, je pense, comme une figure d’autorité.
    Maintenant, je ne sais pas si avec d’autres personnes, les chiens réagiraient comme avant, mais pas avec moi en tout cas.

    Et pour l’histoire des pitbulls dont il est écrit dans l’article, CM avait parfaitement raison de dire que ce sont des chiens comme les autres et que seule l’éducation que leurs inculquent leurs maîtres en font des chiens comme les autres, certes avec plus de capacités physiques, mais chiens domestiques avant tout.

    Répondre
  37. COLS

    Tous les détracteurs à la méthode César Millan sont attendus sur youtube ou autre site de vidéos pour nous démontrer leur méthode d’éducation canine. Arrêtez le bla-bla et place à l’action!
    Les études scientifiques sont essentielles mais ne doivent pas servir de seul argument à la critique.
    Démontrez aux gens par l’image comment rééduquer un chien à problème.
    Qu’on aime ou non Mr Millan, nous devons admettre que lui n’hésite pas à dévoiler sa méthode et ce en dépit des nombreuses critiques.

    Répondre
  38. Carib

    Article purement ridicule qui est plus là pour décrédibiliser un personnage que pour apporter quelque chose de constructif.
    Les méthodes de ce dresseur fonctionnent, preuve par la vidéo, et pourtant on nous explique que ce n’est pas la bonne méthode. Il y a évidemment plusieurs façons pertinentes de dresser son chien et à partir du moment où il n’est pas battu et malheureux, le chien aura un comportement normal.

    Tout ce pavé est désespérant, certaines personnes ont un temps incroyable à perdre.

    Répondre
  39. nico

    Toute la haine et la jalousie en 1 article. Pour info la relation hommes-chiens N’A ABSOLUMENT RIEN A VOIR AVEC LA SCIENCE. RIEN. Encore une « moi je sais tout » qui a fait des études et qui à la rage au ventre…Pitoyable.

    Répondre
    1. Carlotine Auteur de l’article

      Cette relation hommes-chien est pourtant étudiée depuis plusieurs années par la science. Depuis qu’on a commencé à s’y intéresser vraiment, beaucoup de choses ont été découvertes et on continue d’en découvrir tous les jours.

      Répondre
  40. polemik

    Que de jalousie ça fait peur,c’est bien l esprit de l humain et pas du chien,je vois aucun interet à critiquer quelqu’un qui reussit sauf une grosse frustration ou une jalousie maladive.allez vous faire soigner tout les jaloux qui ne pensent qu’à critiquer.effectivement critiquer c’est trop facile ça montre la basaisse de l individu qui l emploi…

    Répondre
  41. Mimi

    Cet article ne s’appuie sur RIEN et ne prouve en RIEN les « compétences de l’auteur en la matière.
    C’est de la jalousie de bas étage.
    Ceux qui osent dire que les chiens domestiques et errants ne vivent pas en meute et n’ont pas de « chef » (alpha) devrait de toute urgence retourner à l’étude et observation des dits chiens.
    Je vis dans une région où il y a malheureusement des chiens errants qui ont été abandonnés par leur maître. Ils font beaucoup + de dégâts que le loup dans les troupeaux, sont toujours menés par un couple dominant, ne craignent quasiment pas l’humain et déjouent l’attention des patous qui pourtant ne s’en laissent pas facilement compter.
    Que l’auteur retourne à ses chères études…

    Répondre
  42. Pamplemousse masque

    ARTICLE ORDURIE ….. POUBELLE DU WEB.
    PLUS DE 8 million de personnes suivent cesar sur FB et autres supports de com. Jamais entendu parlé de vous le génie de l éducation canine. Vous avez raison perdez votre temps a écrire des articles à charge, plutôt que de venir en aide aux chiens et aux propriétaires.
    Faite une émission encore mieux que lui apparament c’est facile….
    En espérant vous avoir motivé à vous bouger plutôt que se critiquer ….

    Cesar for ever
    Le pamplemousse masque

    Répondre
    1. Carlotine Auteur de l’article

      Justin Bieber a 73 millions de fans sur Facebook. Est-ce que cela suffit pour dire que sa musique est géniale ?

      Répondre
  43. Kiss4u

    De la jalousie et une teneur scientifique aussi pertinente que l’analyse du marc de café pour déterminer la nouvelle lune…

    En voyant la photo d’ouverture de l’article et surtout le commentaire qui l’accompagne, je n’ai pu me résoudre à considérer cet article différemment que comme un étalage public de dénigrement, de mépris et de haine.
    Il n’y a rien de scientifique la dedans, juste de la subjectivité à outrance et une bassesse d’esprit qui met mal à l’aise le lecteur, tellement la critique y est infondée, facile, puérile…

    Le plus regrettable finalement, c’est que ce site donne de la visibilité à une telle débauche dans une traduction « libre » de surcroît.

    Heureusement que les propriétaires de chiens sont clairvoyants, et la plupart des commentaires le démontrent bien, et savent reconnaître l’immense talent et le don unique que partage M. Cesar Milan, dans le seul but d’améliorer le bien être des chiens et de leurs maîtres et leur harmonie naturelle.

    Répondre
  44. Ciiko

    J’ai lu l’article jusqu’au bout pour ne pas me reprocher de faire des raccourcis (des raccourcis c’est pourtant le contenu de ce texte). Ce n’est qu’un tas de critiques infondées contrairement à ce que vous prétendez, aucun raisonnement scientifique et c’était pourtant votre accroche ! Heureusement, ouf, (plutôt wouf) les commentaires sont là pour apporter un semblant de vérité.
    Le manque d’objectivité est d’autant plus frappant, que vous jugez César Millan avant même de commencer, quand vous évoquez son parcours, avec dédain, c’est finalement vous qui faites un bond de 10 ans en arrière, à ne considérer que les scientifiques surqualifiés, au mépris des autodidactes qui se construisent sur le terrain pour notre plus grand bonheur, d’ailleurs.
    Tel certains politiques, à trop vouloir toucher le ciel, on finit par se bruler les ailes, heureusement certains sont encore prêt à se salir les mains, parce que Cesar Millan aide des milliers de personnes à travers le monde, ces conseils nous rassurent, nous permettent de mieux communiquer avec nos animaux malgré ce que vous prétendez.
    Encore une chose, vous l’accusez de violence et de maltraitance envers les chiens, mais vous ne justifiez même pas vos propos, j’avoue ne pas comprendre, c’est de la diffamation, non ?

    Très cordialement,
    Ciiko

    Répondre
    1. Carlotine Auteur de l’article

      Les spécialistes du comportement canin passent une bonne partie de leur temps sur le terrain avec des chiens. Ce n’est pas l’apanage du seul César Millan.
      La maltraitance des chiens est visible dans de nombreux épisodes : les chiens sont violentés de différentes manières. Plusieurs vidéos de compilation ont circulé sur Youtube mais elles sont régulièrement supprimées.

      Répondre
      1. rachel

        C’est facile de sortir des vidéos de leurs contexte et de les mettre à la suite pour choquer l’opinion.
        C’est article est une aberration.
        Facile de prendre un épisode et d’en sortir 2 secondes d’image ou il est obligé d’utiliser un collier électrique ou de mettre une tape au chien, mais on ne montre pas le résultat final quand il caline les chiens pour les féliciter de leur bon comportement, où il joue avec eux, où les maîtres sont ravis de retrouver leur chien enfin docile et obéissant.
        Et la comparaison au nazisme… mais quelle horreur… vous vous fourvoyez vous-même. C’est nul nul nul…
        Je pense que cet article est mû par la frustration de personne intolérante qui ne supportent pas qu’une personne auto-didacte soit capable de faire mieux qu’eux. La réussite n’est pas l’appanage des grands diplômés. Et vu votre niveau d’incompréhension et vos jugements de valeur vis à vis d’un « immigré mexicain qui n’a jamais fait d’étude », j’ai peur de ce que VOUS pourriez apporter comme valeur à un animal

        Répondre
  45. cavalier

    Je n’aime pas particulièrement Millan et j’aurais à redire sur ses méthodes mais l’auteur de l’article a perdu toute crédibilité à mes yeux quand il a tenté de diaboliser Millan en évoquant les nazis afin d’essayer d’invalider la théorie de meute et de hiérarchie au sein du groupe.
    Point Godwin, niveau zéro de l’argument.

    Répondre
    1. preteseille

      L’auteur a simplement fait référence aux études sur les loups de Konrad Lorenz, études faussées car faites sur des loups en captivités, issus de plusieurs meutes, et largement influencéesd par la philosophie nazi, qui était la sienne. En aucun cas l’auteur à comparé Millan a un nazi.

      Répondre
  46. cavalier

    Et que dire du passage qui dit peu ou prou « ce n’est qu’un Mexicain sans diplôme », c’est un mépris de classe de la part de l’auteur qui quelques lignes plus loin prétend dénoncer la hiérarchisation et les rapports de force. Ne parlons pas du fait que cela signifie qu’en tant qu’humain l’auteur ne reconnait que l’enseignement officiel (hiérarchie, état fort) et nie toute valeur de l’autodidaxie, de l’observation, ce qui est un paradoxe en soit quand encore une fois, on dénonce la théorie de la meute.
    Bref l’article me rend Millan plus sympathique que je ne le trouvais avant de le lire.

    Répondre
  47. florena

    A mon avis, une petite vexation qu’un émigré mexicain qui n’ a pas fait d’étude comme tu le soulignes, soit plus intelligent, ait un instinct plus développé que le tien ce qui lui permet d’ailleurs de mieux comprendre les chiens que tes théories pseudo scientifiques à 2 balles…tu n’aurais pas pu mieux choisir la photo de présenation, elle en dit long sur le contenu de ton article…

    Répondre
  48. florena

    C’est sûr que cela peut paraître violent quand on à l’habitude de traiter kikinou comme un bébé…sacré anthropomorphisme…mais il
    n’y aucune violence dans ces séquences, ces chiens sont remis en place comme cela se passe avec leurs congénères , aucun d’eux ne crie ou n’exprime une quelconque souffrance et n’oublions pas que si tu traîtes ton chien comme un humain il te traîtera comme un chien…

    Répondre
  49. Eve44

    Honte à vous carlotine!!! Oser Insulter Cesar, c est nul… Il sauve des vies canines chaque jour, il vit avec ses chiens et vous?? il est heureux car il fait le métier qu il aime, il rends les gens heureux! et lui à reussi à sauver bien plus de vie de chien que vous en 300 vies donc soyez ouvertes à la nouveauté! Il est excellent et nul besoin de jalousie! Soyez admirative Chère carlotine je pense que vous faites partie des gens qui ne sont pas curieux… C triste, oui carlotine toute grande diplomée par internet de psy quelquechose pour ne pas le nommer, j ai vu, mais 2500 euros payés en ligne ne vous donne aucun droit de juger et critiquer Cesar Millan, Il est toujours au top et sera ravi que vous lui adressiez un sos quand vous aurez tout tenté et que vous serez à bout de solutions car oui cela arrive, sinon savez-vous carlotine qu en espagne il y a des chiens malheureux? avez vous passé la frontiere dans le but de les sauver et leur choisir la famille idéale? non? en avez vous adopté? lui oui… Et il a traversé tous les océans pour aider des maitres et leur chien à mieux se comprendre les faits mademoiselle carlotine! les faits… il intervient avec tout son coeur pour sauver des chiens malheureux, et vous? il aide les pauvres pit bull dans le combat du racisme canin !!dans son pays! et vous?, je ne l ai jamais entendu critiquer ni insulter un autre éducateur canin, et lui il ne se cache pas derrière un pseudo anagrame de son prenom et un discours d ordi et une énergie extrêmement négative…en plus vous n avez peut etre même pas de chien! Quelle honte franchement… Cela salit la belle profession d éducateur canin….Parlez en à votre vétérinaire… Lisez ses livres, tout est bon pour en savoir + sur nos amis les chiens. Et ne vous braquez pas de la sorte, je sais très bien à cause de qui Sont à la base de la suppression de la programation de cesar sur france3 il y a quelques années… Et ce groupe de jaloux incapables ose encore faire des cricrises… Oui j ai posé la question et on m a dit qui avait demandé et les raisons! Donc non les gens ne sont pas des idiots, les maîtres non plus et les autres éducateurs canin non plus,les vrais professionels du chien s informent, aprennent chaque jour. Faites de même… Sortez du bureau et allez promener des chien de la SPA ou d un autre refuge et allez sur le terrain, il n attends plus que vous le fameux terrain et peut être y trouverez vous des scientifiques …

    Répondre
    1. Carlotine Auteur de l’article

      Mon nom n’est pas un anagramme et je pense que vous me confondez avec quelqu’un d’autre. Cela vous a peut-être aussi échappé même si c’est écrit mais je ne suis pas l’auteure de ce texte que j’ai traduit en français. Ce n’est pas parce que Cesar Millan fait de bonnes actions pour aider des chiens que cela rend sa conception du chien juste, et cela ne peut non plus suffire à justifier les méthodes qu’il emploie avec les chiens.

      Répondre
    2. preteseille

      Ne pensez pas qu’il fait ça car il a un grand coeur, il a surtout un grand train de vie et un énorme compte en banque.

      Répondre
  50. je passe par ici

    Il suffit donc d’une comparaison avec des nazis pour discalifier ? Ça ne marche plus comme ceci.
    Ce qui marche, c’est de faire mieux, de le montrer et de fédérer. Tous le monde fait des doigts sur des photos. On sent votre envie et votre jalousie dans votre article. Je sui déçu, je voulais lire une autre méthode et je ne trouve que des articles comme le votre. Pour moi, il parle bien aux chiens et je reste en veille d’infos.

    Répondre
  51. PEAUDECERF Jean-Luc

    Désolé, je me suis arrêté très tôt dans cet « article »
    En fait je me suis arrêté à la phrase « un immigré mexicain sans diplôme »…
    Je traduis : « un bougnoule quine fait même pas partie du « who’s who ».
    Je me suis arrêté là parce que çà pue. Cà pue le racisme, la xénophobie, le complexe du supériorité, le mépris et l’ignorance.
    Je laisse là ce gentil site et retourne regarder César Millan. Sans une trace de « maltraitance » ! Un conseil ; si vous voulez savoir, n’écoutez pas Pierre-Paul-Jacques : regardez par vous-mêmes. Vous êtes intelligents : vous saurez sans qu’on ait besoin de vous expliquer.

    Répondre
  52. rachel

    Moi pareil, j’ai pas lu tout l’article.
    Je sais pas qui a pondu cette connerie mais je regarde l’émission de Cesar millan (et j’en suis fan) et je n’ai jamais vu de cas de maltraitance.
    On dirai que ça vous défrise qu’il comprenne les chiens naturellement alors que vous avec vos belles années d’étude n’arrivez à rien et aussi qu’il ait tant de succès.
    J’applique certaines des méthodes de César avec mes 3 chiens et j’avoue que ça marche super bien. Je n’ai jamais jamais jamais frappé mes chiens, je les aime trop pour ça, mais comme à mes enfants je leur apprend ce qu’ils ont droit ou pas droit de faire, la méthode étant adaptée à nos compagnons à 4 pattes.
    Et c’est une nouveauté qu’il n’y a pas de concept de meute chez les loups, d’ailleurs il n’y a en a pas non plus chez les lions (qui après avoir battu le mâle dominant tue aussi sa descendance), ou chez les singes, les hyppopotames….
    Je pense tout simplement que ces articles sont écrits par des personnes frustrées de ne pas obtenir les mêmes résultats et la même notoriété que lui.
    Je m’intéresse à César Millan depuis suffisamment longtemps pour savoir que c’est un amoureux des animaux et qu’en aucun cas il ne ferait souffrir un animal volontairement.
    De plus, je n’ai jamais trouvé nul part de personne dont le chien a été pris en charge par César témoignant que sa méthode n’était pas efficace.
    Alors arrêtez avec votre sciences et vos études et commencez par vous intéresser à la vrai vie… pendant ce temps je vais continuer à regarder ce pauvre » immigré mexicain inculte » (puisque c’est en gros comme ça que vous le décrivez) et continuer à éduquer mes chiens qui sont grâce à ses conseils adorables et très obéissants… et bien entendu heureux

    Répondre
  53. Olivier

    Je trouve cet article plutôt jaloux de cesar.j ai moi même un labrador que j ai apporté au dressage et aucun moyen de me faire obéir.au bout de 1 an j ai vue césar à la télé et j ai utilisé ses méthodes en 1mois ce n était plus le même chien grasse à cesar mon chien je peut l emmener partout.Merci cesar pour votre émission Maintenant les détracteurs expliqué pourquoi ces méthodes marche et sans aucune crainte du chien envers le mètre

    Répondre
  54. Elahina

    La lecture de cet article confirme tout ce que je pense chaque fois que je regarde cette émission immonde… Et je suis ravie que vous ayez pris le temps de le traduire dans la langue de Molière !
    En revanche je déplore véritablement les commentaires de personnes soutenant ses méthodes sans fondement, car ils mettent au jour les dégâts que font encore aujourd’hui les pensées arriérées sur la dominance…
    Il suffit de savoir lire le langage corporel canin pour voir que Cesar Millan ne fait que terroriser les chiens qu’il voit, et j’ai de la peine à lire que certains trouvent ces méthodes « géniales » et « tout à fait adaptées ».
    Je lis également que beaucoup doutent de la fiabilité de ces recherches scientifiques dont parle l’auteur.
    Alors je renverrais ces personnes vers les livres de Pierre Jouventin, Jean-Marie Pelt, Boris Cyrulnik, Thierry Lodé, Hubert Reeves et toute la flotte de comportementalistes et éthologues qui travaillent depuis des décennies afin de contrecarrer des siècles d’anthropomorphisme, pour éradiquer les notions de « dominance » et d' »instinct » encore trop relayés dans nos médias…

    Bref. Il serait bon de se mettre à lire des écrits scientifiques, ou à défaut, des écrits scientifiques. 🙂

    Merci Carlotine !

    Répondre
  55. YDOME

    Bonjour,
    Je n’ai jamais lu un un tel ramassis de connerie.
    Un texte soi-disant scientifique dont on ne connait même pas le nom exact de l’auteur, mal référencé; vous citez David Melch, qui est cette personne? d’où avez vous tirez sa théorie?
    La nature est violente, la survie demande d’être violent et même la société humaine est violente (voir la vie en hôpital psy ou en prison) la vie en société humaine requière d’accepter une forme de dominance violente, un enfant qui n’obéit pas est puni, n’est-ce pas une violence? Une personne en situation d’handicap sera brimée dans ses choix, n’est-ce pas une forme de violence.
    Si vous ne voulez pas voir cela, c’est que vous vivez avec des oeillères.
    Ce que préconise M. Millan c’est une violence contrôlée et je n’ai jamais vu d’actes de violences gratuits ni de coups qui pouvaient blesser un ou des chiens, il n’est ni plus, ni moins, violent que notre société.
    M.Millan n’a jamais; dans son émission; fait référence à une caution scientifique, contrairement à vous et vous le faite très mal!
    Commencez par citer correctement vos sources (nom de/des auteur/auteurs, titre exact de la publication, date de la publication, numéro ISBN, chapitre d’où est tirée la citation, paragraphe d’où est tirée la citation) et pas une vague bibliographie, faites un vrai travail contradictoire; avec des études référencées et reproductible; et que diable cessez de vivre avec des œillères; regardez ce qu’il se passe dans nos hôpitaux psy (les patients sous camisole chimique), ou dans nos prisons (les cartiers d’isolement sont une torture); César Millan est aussi le reflet de notre société. On est pas au pays des bisounours.
    Salutations

    Répondre
  56. Mario

    Petite piqûre de rappel à celui qui a écrit (et au « suiveur » qui a visiblement trouvé ses chefs de meute, qui l’a traduit) « un immigrés mexicain » : nous somme tous des enfants d’immigré, de 1ère, 2ème, 3ème génération… Sur ce point, diplômes ou pas nous sommes tous égaux. Et pour ce qui est de s’appuiller sur des compilation d’image ou on voit César Millan « martyriser » des chiens (entre nous j’ai des vidéos de mes chiens qui se bastonne pour jouer et les coups qu’ils se mettent sont 100X plus violents) c’est tellement pratique pour rallier les simple d’esprit, qui ne prendront pas le temps de se renseigner un peu plus, à sa cause. Prenez le temps de regardez l’intégralité de ses emissions et lisez ses livres, rassembler le plus de renseignements et metriser au mieu son sujet d’étude, c’est la base de tout fondement scientifique. J’ai vu la quasi totalité de ses emission (je n’ai pas encore pris le temps de lire ses livres, je passe 13h par jour au travail) et je n’ai jamais rien vu de choquant dedans au contraire. Si vous le faites sérieusement et que vous êtes honnête, revenez poster un commentaire utile (je m’adresse à l’auteur de cet article ridicule mais aussi au détracteurs de César Millan)

    Répondre
  57. Didier

    Contrairement à ce qu’il annonce dans son titre, cet article n’a rien de scientifique. Même passée l’allusion à « l’immigrant mexicain qui n’a pas fait d’études supérieures », totalement hors de propos, même oublié le paragraphe comparant la méthode Millan et les théories nazies, lui aussi hors sujet, on se rend rapidement compte que cet article n’est qu’une accumulation d’affirmations péremptoires sans références.

    Alors, vous pouvez, Carlotine, nous expliquer que vous ne faites que traduire un article dont les références ont été supprimées. Mais cette absence de références rends totalement mensonger votre titre « Un regard scientifique ». Sans même parler de la photo débutant l’article, qui lui retire tout crédit scientifique.

    Et si vous êtes une scientifique, vous devriez comprendre cette affirmation : j’aurais personnellement honte si je devais présenter et défendre ce texte dans sa forme actuelle face à une communauté scientifique. Sans parler encore une fois de la photo sur la couverture…

    Définitivement donc, cet article n’a rien de scientifique : il est partial, cite quelques sources allant dans son sens, présente la thèse, mais pas l’antithèse. Qu’en est-il en effet des éducateurs, psychologues et comportementalistes présentant des arguments allant das le sens des méthodes de Millan ?

    Alors, les méthodes Millan, on est pour ou on est contre, mais le fait est qu’elles sont basées sur la connaissance qu’a Millan des animaux suite à ses observations personnelles. Observations certes non scientifiques, essentiellement basées sur l’intuition et l’autodidaxie. Mais le résultat, c’est que ses conseils se révèlent souvent être du simple bon sens, généralement issus d’un raisonnement pragmatique, et enrichis de ses propres expériences.

    Vous noterez, Carlotine, la séquence « observation, raisonnement-hypothèse, expérimentation » que je viens de poser à dessein, qui sont les bases de toute avancée scientifique. Et je m’insurge contre la façon dont le « scientifique » qui a rédigé cet article rejette tout apprentissage autodidacte : la vérité doit-elle donc venir de l’université ou ne venir point ?

    Je considère donc que Millan est un très bon éducateur, lorsqu’il s’agit de donner de bonnes habitudes et attitudes aux chiens qu’on lui confie, et notamment à des chiens dont les maîtres ont, en partie ou entièrement, perdu le contrôle. C’est ce que l’on voit le plus souvent dans ses émissions, et je n’y vois pas de maltraitance.

    Le seul point sur lequel je pourrais rejoindre cet article, c’est que ces méthodes ne répondent pas à tous les problèmes. En effet, lorsque Millan est confronté à des cas qui dépassent le cadre de la simple éducation, c’est à dire à de véritables pathologies à l’exemple des troubles obsessionnels compulsifs mentionnés dans l’article, peut-être devrait-il faire preuve d’un peu plus de prudence dans l’emploi de ses méthodes basées sur la domination.
    Mais il reste à dire, d’une part, que Millan lui même avoue ne pas pouvoir venir à bout de certains problèmes, et d’autre part que ces « abus de méthode Millan », qui sont pourtant abondamment dénoncés dans cet article, ne concernent au pire qu’un épisode sur quinze ou vingt.

    En conclusion, nous avons ici un article qui n’a pas les moyens de son ambition.
    Un article qui s’affirme scientifique, mais ne cite pas ses sources, et ne présente qu’une argumentation partielle et partiale.
    Un article qui voudrait nous convaincre, mais qui ne nous prouve rien.
    Un article qui voudrait salir et qui, au final, ne se révèle salissant que pour son auteur, tant est malodorante la teneur de certains arguments employés.
    Un article qui, par ses raccourcis tendancieux, souligne la paille du méfait en ignorant la poutre du bienfait.

    Répondre
  58. Patrick

    Bonjour, je n’ai pas pris le temps de lire non seulement toutes vos réponses j’en suis désolé, mais non plus l’article en entier, …
    Cet article est d’une débilité extraordinaire, tant ils se croient tous des têtes dans le domaine, …
    Une seule chose à dire pour moi, çe César Milan est fantastique , une fois que l’on a comprit qu’il eduque plus les propriétaires de chiens que kes chiens eux meme …alors on a tout compris !!!!!!

    Répondre
  59. raillot helena

    Bonjour belle article bien trop long à mon goût pour le peux d’information concret divulgué, beaucoup trop de diffamation et de critiques sans preuves, j’aurai aimer lire à chaque remarques un VRAI pk et explication , ainci que des exemples concret de terrain avec un de ses chien et expliquer ce qui n’a pas était puis le pk et ensuite réaliser avec un chien similaires les nouvelles théorie et donc leur meilieur effet que cela donne .
    Un article aussi négatif ressemble plus à une veangence personnelle cas une vrai étude a mon goût.

    Répondre
  60. mrseth

    Je ne critique personne en soit, toutes les idées et solutions pour entretenir le bon vivre avec nos chiens sont les bienvenues.

    Cesar Milan a la chance de pouvoir démontrer au plus simple d’esprit que nos chiens peuvent vivre avec nous et rappel que le comportement du propriétaire est essentiel pour l’équilibre de la relation.

    Les études sur les chiens sont passionnantes et instructives, ainsi que l’expérience de César Milan qui pour rappel milite pour les chiens à l’international, y compris en Espagne.

    La personne ayant écrit cet article, devrait lire en plus des études cités la bibliographie de César Milan voir faire un stage en Espagne dans un des centres parrainés. A son retour, je lui recommande vivement de faire un tour dans quelques centre canin français pris au hazard et nous en reparlerons.

    Sans trop me trompé plus de 60% des Français n’en connaissent même pas un dixième sur le chien, et tout autant de soit disant professionnel et presque la moitié les maltraitent réellement.

    Restez objectif, nous parlons de vivre avec d’autres être vivant qui ne sont plus des loups.

    Répondre
  61. Buron

    Tout d’abord je suis déçu du ton dans cet article, je ne le trouve pas constructif ont peu ne pas être d’accord avec ses méthodes très bien je peu l’entendre mais là vous insulté une personne sous prétexte que quoi? À oui, un mexicain immigré et inculte, comme si vous aviez le monopole de la vérité, de l’intelligence du sens inné et de l’expérience… Depuis tout petit il vie avec des chiens il les as observés, étudiés etc etc…
    Pour moi un article comme le votre à part des théories, il n’y a rien, des mots coucher sur du papier et l’ont sent bien une certaine haine non pour sa méthode mais pour l’homme en lui même…
    Il aime les chiens ne vous en déplaise et OUI c’est un immigré mexicain qui à réussi et sans diplôme.
    Attaqué vous plutôt à ceux qui font des combats de chiens, à ceux qui laisse des animaux dans des cages sans eau et en plein soleil, ceux qui enterrent des chiens vivants, ceux qui mutilent, ceux qui les laissent dans leurs merdes pendant des années et j’en passe… il y a tant de cas de maltraitances. Sérieusement se n’est pas les quelques extraits que vous nous sortez du chapeau qui me fait pensé d’ une quelconque violence de la part de César Millan.
    Un extrait ou il se fait mordre par un labrador parce qu’il veut rééduqué l’animal avec la nourriture, en lui donnant un « coup » comme vous dites, pour moi je ne le vois pas comme tel, c’est un touché énergique, je ne sais pas si vous avez remarqué l’agréssivité du chien quand même… il faut bien qu’il se protège un minimum.
    ET VOUS, QU’AURIEZ-VOUS FAIT? A C’EST VRAI QUE DES MOTS.
    De plus je les trouves plutôt équilibrés moi ces chiens et quand il passe près d’eux aucune peur a mes yeux…

    J’ai une chienne plutôt dynamique et peureuse, je passe près d’un escalator et d’un ascenseur en marche et ma chienne panique et va me faire tomber, je tombe elle s’échappe, fait tombé un enfant se retrouve sur la route ou un vélo passe et tombe il se fait reversé par une voiture je fait quoi et qui est responsable….? Je m’arrête et comme elle ne voulais pas s’asseoir avec le chien qui tournais dans tous les sens,moi la laisse autour des chevilles je décide de la forcer à s’asseoir et une dame me cri dessus en disant…
    Vous n’avez pas honte de maltraité ce pauvre chien espèce de salope. Je peux vous dire que mon sang n’a fais qu’un tour. Moi, maltraité mon chien… je réussi à me dégager et je vais voir cette « femme » pour rester poli. S’en suit une discussion assez animé et lui demande de me démontrer comment « elle » aurait fait. Et bien non cette dame à préféré partir…
    Et vous… vous auriez fait quoi?
    César Millan serait venu m’aider sans aucun doute parce qu’il aurait vu le danger qu’il aime les animaux et les gens.
    Je n’en dirait pas autant de vous à voir votre mépris et votre haine pour cet homme.
    Votre article est long et au bout du compte ne dit pas grand chose il n’apporte aucun intérêt pour la plupart des gens parce qu’il est incomplet et vise seulement à descendre un homme.
    Vous connaissez le dicton ; au lieu de regardez la brindille dans son oeil regardez donc la poutre dans le votre.

    Répondre
  62. Thibault Navarre

    Deux choses :
    – Premier paragraphe: Moi, je ; moi, je ; moi, je. D’accord, pour un article sur une autre personne, ça part bien.

    – « Un immigrant mexicain qui n’a pas fait d’études supérieures et qui n’a aucune formation universitaire en biologie ou en psychologie. »
    Intérêt d’évoquer son parcours? Quand on veut discréditer les méthodes ou les idées de quelqu’un, on les attaque et on les contre, on expose les siennes, on propose autre chose…etc
    Si on commence à parler de la personne en elle même, déjà, c’est qu’on a rien à dire. La prochaine fois, autant écrire: « un sale immigré inculte », le résultat sera le même : du mépris. Celui de l’auteur envers Cesar Millan ET celui du lecteur envers l’auteur.

    Répondre
  63. Sunshine

    Waouw ! Que de commentaires pour un article si long qui me laisse plus que perplexe. En tant que scientifique (ressources humaines, l’homme est un grand singe blanc parait-il… 😉 ) je regrette la prise de partie manifeste de cet article. En outre, en tant qu’auteure et canal de partage, vous semblez manquer de la qualité première de tout scientifique digne de ce nom: la neutralité. Notre mission est de faire un état d’une situation observée sur le terrain. Or, le simple choix de votre photo pour l’article laisse entrevoir une volonté manifeste de nuire à l’image d’une personne et de jeter sur elle le discrédit. Nous sommes libre de ne pas apprécier les idéaux de l’autre mais lorsqu’il s’agit d’argumenter une théorie ou des pratiques, il est de bon ton de baser son argumentation sur des éléments dénués de tout préjugé. L’auteur original de l’article est bien entendu plus qu’opposé aux pratiques de César Millan (CM), nous l’avons tous compris. Ce qui me dérange est le fait de réduire CM au niveau d’un obscur idiot faux ami des animaux qui chercherait uniquement à maltraiter des animaux.

    Les animaux sont des machines à tuer entre eux lorsqu’ils se sentent menacés. Il est évident qu’aucun animal sur terre est inoffensif à 100% Il y a toujours la question de l’instinct, inscrit dans les gènes. Un chien, descend du loup, nous sommes bien d’accord (ou peut-être votre auteur remettrait en doute cette affirmation car je ne suis pas Docteure en biologie…) donc, nous pouvons émettre l’hypothèse qu’ils aient énormément de points communs comportementaux avec leurs ancêtres loups. Bien entendu, ils acceptent plus facilement la vie avec l’homme et les règles de celui-ci mais il est également important de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain lorsque l’on se penche sur les pratiques de CM et son approche faisant le parallèle entre chiens et loups.

    Pour avoir eu l’occasion d’observer des chiens en centre d’éducation, il y a toujours bel et bien un meneur. C’est comme ça. Celui qui d’un regard mettra le feu aux poudres et qui aura la faculté de « diriger les autres chiens à distance ». C’est ce chien alpha qui existe bel et bien, tout comme chez les loups. Évidemment, en tant que maître, il est de notre devoir de donner une structure aux chiens. Un chien sans limite est un chien malheureux et perturbé. Il est nerveux et angoissé et transmet son anxiété aux humains qui l’entourent. Je l’ai vu avec la chienne d’un parent et cette pauvre créature avait toujours été gâtée comme un bébé. Capricieuse et indisciplinée, ses maîtres n’avaient plus de vie, plus d’espoir et c’est grâce à CM et ses conseils qu’ils ont pu recadrer leur bête. Discipline, limite, exercice physique et affection. CM n’a pas inventé le fil à couper le beurre, il clame haut et fort que l’éducation canine doit être instinctive, basée sur les énergies et la correction immédiate. Cela semble particulièrement adéquat car c’est le fonctionnement même des chiens (énergie détectée très rapidement et instinct de chasseur inscrit en eux depuis la nuit des temps). Pensez-vous qu’en groupe (puisque le terme meute semble vous donner des boutons…) un chien accepterait qu’un de ses congénères ait une attitude déplacée envers lui, sans chercher à le corriger parce que « oh le pauvre petit, je vais lui faire mal »… Coup de crocs et entailles légères et fortes seront de rigueur pour rappeler au fauteur de trouble qu’il doit rester à sa place.

    Bien sur que les émissions de CM sont une machine à fric, mais qui peut prétendre ne pas chercher à joindre l’utile à l’agréable. Je vous passerai le laïus sur les collègues chercheurs qui sont également prêts à tout pour obtenir des subsides nationales pour leurs labos… et pourtant, nous ne passons pas à la TV et n’éduquons pas des chiens. Nous étudions les comportements humains qui croyez moi, sont bien plus complexes que ceux de nos amis à 4 pattes.

    CM ne fera jamais l’unanimité car il jouit d’une forte notoriété et des méthodes efficaces aux dires des personnes qui en ont bénéficié.

    Finalement, CM aura eu le mérite, malgré son manque de titres honorifiques (puisque cela semble déranger outrancièrement l’auteur du texte et vous-même…) de rappeler aux hommes qu’un chien n’est pas un jouet. Qu’un chien n’est pas une peluche vivante et qu’il a besoin d’être éduqué pour vivre en harmonie avec les hommes.

    Je pense sincèrement que votre article aurait eu plus de crédit s’il était moins teinté de l’envie de démontrer par A+B que diplômes = compétences indiscutables. Donc, comme CM n’est qu’un immigré mexicain formé sur le tas, il ne sait pas grand chose de ce qu’il avance et doit être banni du milieu de l’éducation canine.

    Les scientifiques en la matière ont tout mon respect pour leurs travaux de recherche et leur implication dans l’étude des comportements canins mais cet acharnement outrancier laisse dubitatif et efface quelque peu l’impartialité requise.

    C’est bien dommage.

    Répondre
  64. MEL

    Non mais sérieux… Quand tu voix l’évolution des émissions, les causes soutenues, et la vraie réussite de ses méthodes sur des chiens dont aucun rééducateur ne voulait… Utilisez vos yeux et vos sentiments/instincts aussi quoi…

    Répondre
  65. de sola

    vous pouvez publier mon adresse, j’assume mon commentaire.
    la critique est facile, l’art est difficile.
    quand on voit la société et le nombre de mals appris qui nous entourent, comment peut on parlé d’éducation de nos jours.
    la méthode positive par la récompense à ses limites. par contre la crainte, la loi du plus fort reste de mise,quand la société des faibles ne s’en mêle pas; à trop confondre son toutou avec son bébé, voir son petit ami, on comprend vite qui a besoin d’éducation; aujourd’hui, quand on voit le langage des gens qui se permettent des commentaires ou l’éducation qu’ils prodiguent à leur progéniture comment peuvent ils avoir un echo lorsqu’il s’agit des méthodes d’éducation canine! quand on voit notre société punir un parent qui corrige son enfant pour lui apprendre les bonnes manières et laisse des rappeurs insulter notre société et leur représentant, ou est l’éducation.
    J’ai des chiens que j’adore, j’estime qu’ils ont une belle vie, ils sont gâtés, et ont une vie que beaucoup d’humains enivraient, tant sur la nourriture que sur le confort que nous leur offrons. par contre, je peux tout faire avec eux, ils ne retourneront jamais contre moi car ils savent à quelle place je me situe et qu’à la moindre erreur je peux être hyper violent voir à l’extrême les tuer. ( pour leur cerveau il n’y a aucun doute). aussi, grâce à cela leur respect est à toute épreuve. cela ne les privent pas d’un amour énorme de leur part envers moi et vis versa.
    il y a des codes entre animaux que nous sommes, ( oui oui, j’entend déjà les commentaire des abrutis, j’assume, les mammifères que nous sommes). ces codes ne sont pas tordus par la justice des faibles donnant aux faibles et aux ignorants le droit de la ramener. César Millan a plus sauvé de chiens de l’euthanasie que les société dite  » protectrices des animaux. vous êtes vous posé une fois la question sur combien de chiens sont euthanasiés chaque années grâce à elles ne serait ce que dans notre pays.
    alors avant de critiquer ce grand monsieur, visionnez ses videos dispo sur youtube, gratos et essayez d’appliquer chez vous. en ce qui me concerne les conseils de ce monsieur ont réglé chez moi comme chez beaucoup de gens des problèmes de comportement. ( sans violences). alors stoppez votre jalousie et vos critiques infondées ou proposez une alternative puisque vous êtes des experts!!!

    Répondre
    1. jpp

      Bien parlé ,y en a marre des jaloux frustré et incompétent car ils prouvent leurs incompétences avec les critiques infondées et leurs manquent de solutions alternatives !!!
      Donc les soit disant expert qui pour moi sont des amateurs taisez vous une bonne fois pour toute et laisser faire les vrais experts comme César !!!!!!!!!!!!!!!!

      Répondre
  66. connaisseur

    Je n’ai même pas pu aller au bout de l’article.
    Jamais lu un tel ramassis de conneries.
    L’auteur en connaît autant sur les loups que moi sur la reproduction des coléoptères du Bangladesh.
    Tout est archi-faux, quant à vos soi disantes études scientifiques, je voudrais bien voir les sources…
    Critiquer l’absence de « formation scientifique » de César et publier des conneries comme ça, faut pas avoir peur du ridicule.
    Son expérience vaut mille fois plus.

    Répondre
  67. besnier

    Bonjour,
    je suis heureuse de voir que bcp de personnes ont bien compris César Millan. Dés le début de l’article, vous mentionnez haut et fort, avec répétition, que CM n’a aucune formation scientifique : et je vous rapelle que la science n’arrête pas de se tromper, la preuve elle est toujours en train de remettre en cause ce qu’elle affirme quelques mois ou quelques années auparavant. La science n’est pas LA CONNAISSANCE QUI SAIT TOUT, elle est expérimentale. De plus beaucoup d’expériences sont faites sur le mode de l’empirisme, tout comme celle de César Millan. Enfin la science se mets toujours en colère face à une nouvelle idée qui va bientôt faire l’unanimité, telle que celle de CM.
    Il a appris à rester à l’écoute de son instinct, de son intuition face à la nature, il sait écouter, rassurer et donner des solutions qui fonctionnent : les chiens se sentent beaucoup mieux car ils sont cadrés, avec douceur et fermeté, même si cette fermeté parait forte au départ (entre 5 et 10 mn), elle est proportionnelle au manque d’éducation dont sont responsable les maitres ; le résultat qu’obtient CM : c’est comme les enfants qui sont bien éduqués : leur comportement est calme et adapté à la situation. Le mental de ces chiens est donc calme, apaisé. Il apprend ainsi à nous, occidentaux, à rester calme et confiant. Je respecte donc le travail de Cm qui n’a pas peur, lui, de montrer quand il se trope, sa transparence est tout à son honneur, elle est mature est nous prouve que l’on apprends aussi en faisant des erreurs.

    Répondre
  68. Poline Potin

    Moi aussi j’avais l’impression que les thèses de César Milan sont un petit peu trop caricaturales. Je me dis que le chien ne cherche pas nécessairement être dominé. Par contre il a besoin d’une personne auprès de lui qu’il sent fiable. Il n’aime pas les gens qui n’ont pas d’autorite

    Répondre
  69. Vincent

    A la base j’avais un avis mitigé sur les méthodes de cet homme, même si les résultats sont souvent au RDV.
    Mais alors cet article est d’un amateurisme affligeant. Quelle honte d’écrire un tel ramassis de bêtises, vous devriez supprimé votre article qui est un puits sans fond de bêtises et de dénigration.

    Répondre
  70. chevallier

    Encore un qui pond un article prétendent que les loups ne sont pas regis par la hiérarchie (certes au sain d’une même famille), mais la dominance est prépondérante dans la meute. Tout animal (sauf peut-être certains cas que je ne connais pas), est dirigé par un mâle où femelle voir couple « dit alpha ». César millan n’est peut-être pas forcément le meilleur, mais j’en connais beaucoup des pseudo éducateurs canin de club qui ne lui arrive pas à la cheville et qui ferait mieux de s’en inspirer.
    Le fait qu’il est sa propre émission n’interfère pas sur mon jugement, mais d’autres je pense en sont cruellement jaloux et deviennent langue de vipère !!

    Répondre
  71. MYLENNE

    Aucun intérêt sur ce prétendu « article » ( long pavé ) je me demande si l’auteur a au moins suivi un des épisodes de Cesar Millan. Je crois qu’il ne sait même pas de quoi il parle. Il se repose sur beaucoup de références historiques pour cacher son manque de connaissance. Une perte de temps pour essayer de parler du mal d’un homme qui à sauver tant de chien de l’euthanasie, ce qui n’est pas le cas de celui ci. Peut être un moyen d’attirer l’attention sur lui mais totalement vain et ridicule.

    Répondre
  72. Cathy

    A voir Cesar Millan et d’autres exemples d’éducation canine, je trouve que cela se rapproche beaucoup.
    Il y a en fait une chose que personne n’a relevé :
    les scientifiques qui font des articles, ils sont PAYES pour ça.

    Tout ça parce que les gens sont JALOUX du succès d’un homme qui a juste travaillé avec les animaux et qui n’a pas de diplôme. C’est pathétique et ridicule.

    Cesar Milan fait ce que beaucoup de scientifique ne font pas : IL DONNE DES SOLUTIONS ET PROUVENT QUE CELA FONCTIONNE

    Alors arrêtez vos sottises !!!!!!!

    De plus, je me demande si cet anonyme a écouté le discours de Cesar dans ses émissions : il parle d’instinct, d’animalité. n ne parle pas d’un chien qu’on transforme en poupée, mais d’un chien qu’on respecte en tant que chien !

    Répondre
    1. Yusuke

      « Francine
      25 juillet 2015 à 16:00

      Si vous avez un peu d’ouverture d’esprit et l’envie de vous former, lisez l’article suivant :
      http://www.canideclic.com/position-de-l-adtp-sur-la-dominance.php »

      Là, sérieux, ça a définitivement fini de me gonfler!
      Je l’ai lu, jusque là:
       » Des actions comme l’ « alpha roll » (retourner par la force et maintenir un chien sur le dos) ou le « scruff shake » (secouer un chien en le prenant par la peau du cou) n’ont aucun fondement quand il s’agit d’étudier le comportement du chien ou du loup ; elles conduisent uniquement à créer des peurs inutiles des chiens à notre égard, peurs qui peuvent conduire à des agressions, tout simplement parce qu’un chien qui a peur n’a pas d’autre moyen de se protéger que d’utiliser ses dents.

      Nous devons à nos chiens de voir le monde selon leur point de vue afin de créer une relation plus harmonieuse avec eux.

      Que nous regardions un chien ou un loup, des gestes tels qu’empoigner, forcer à exécuter un « down », grogner à sa face et autres comportements agressifs dirigés contre lui vont seulement conduire l’animal à développer une réponse « combat ou fuite » où l’animal craint pour son intégrité physique. »

      Sérieusement, il va falloir rééduquer les chiennes qui éduque et socialise leur portée, parce que, pour l’instant, les seules chiennes que j’ai vu ne pas faire ça, ce sont celle qui ne s’occupe pas de leur portée, les laissant parfois mourir de faim si on les pousse pas à allaiter.
      Alors, il faut m’expliquer, les chiens entre eux ne comprennent pas leurs codes sociaux, c’est ça?

      Donc, si je suis la logique, pour arrêter que les chiots soit traumatiser par leur mère, il faut empêcher les chiennes de faire du « scruff shake » ou de l’ « alpha roll », donc, leur retirer leur portée. Et pour ce qui est du grognement, ben, du coup, faut purement et simplement empêcher les chiens de se côtoyer, puisse que « grogner à sa face et autres comportements agressifs dirigés contre lui vont seulement conduire l’animal à développer une réponse « combat ou fuite » où l’animal craint pour son intégrité physique. »

      Je dit souvent à mon chien, lorsqu’il a un comportement un peu « bête » qu’il à le droit de se servir de son cerveau, mais être scientifique est généralement un engagement de son utilisation, pas une dispense.

      Je trouve très dommage.

      Répondre
  73. Mudj33

    Bonjour,

    Comme beaucoup je suis tombé sur cet article ( bravo pr le referencement d ailleurs…), je ne comprends toujours pas. Lire autant de bêtises, d associations douteuses, d arguments qui n en sont pas… J aime le science et les faits, mais votre texte est vide. Très mauvais, il est d autant plus long qu il n explique rien, au contraire l auteur se decredibilise sans que l on ne demande rien. Qui a écrit cela est malade et n a jamais eu de chien c est une évidence.

    J ai lu nucléaire, eugénisme, nazisme, nietzsche… La science à besoin d évoquer de tristes choses pr évoquer César Milan…enfin le science en carton que l auteur inconnu et inculte prône…

    Ce texte est une honte, que l on aime ou pas césar et ces émissions ( oui c est monté c est américain bla bla…), ce ramassis de conneries est consternant.

    Répondre
  74. Giov

    On parle de nazisme pour prouver à quel point Cesar est un tyran des chiens? Mon dieu mais qui a écrit cet article ?
    Il est incroyable de voir que l’article en question a été posté par un soit disant scientifique dont l’origine est totalement inconnue :

    donc on critique les méthodes de César car il n’a pas de connaissances scientifiques suffisantes, mais on se permet de poster un article dont les sources sont oubliées et perdues.

    De plus, dire que le chien n’a pas un comportement de meutes avec autant de conviction, c’est très mauvais.

    Tout comme les humains, les chiens sont des êtres sociaux ! :Ils vivent en groupe avec une structure sociale claire. (à l’inverse du chat par exemple, qui vit plus sur un concept de territoire même s’il existe évidemment une structure hiérarchique entre plusieurs individus)
    Un comportementaliste canin qui vous dira le contraire est un charlatant.

    Aussi, j’ai remarqué qu’il était facile de critiquer, mais plus difficile de faire la même chose. Cet homme a été connu petit à petit car il a aidé beaucoup de personnes en difficulté avec leurs animaux. Et ses techniques ont fait ses preuves dans la mesure où aucun ne s’est plaint de ses méthodes après son départ.
    Il faut aussi comprendre que chaque chien est différent et qu’il n’existe donc pas une seule méthode universelle, mais une ligne de conduite lié au langage d’un animal, ce que les humains ont parfois tendance à oublier (il traite parfois leurs chiens comme des enfants)

    Je ne suis pas toujours d’accord avec ses méthodes, mais pour avoir travaillé dans un chenil et ayant croisé des comportementalistes de chiens dans ma vie, j’ai vu à quel point cela n’est pas évident de bien dresser son chien, et j’ai également vu le nombre de chiens piqués car jugés trop dangereux à cause de maitres inconscients. Si des personnes comme César (qui a fait son beurre avec son émission, certes, mais qui a arrangé pas mal de problèmes chez des familles) sont capables de fixer un peu cela, contrairement à certains scientifiques qui préfèrent critiquer les méthodes de l’un ou l’autre, je pense qu’il faudrait arrêter de leur jeter la pierre, et plutôt essayer de rajouter cette dernière à l’édifice.

    Répondre
  75. Elwen

    Bonjour, une petite histoire  » il était une fois une chienne nommée Triscotte  »

    Avant même de connaître César Millan j’ai eu à faire à une plus jeune à une chienne : craintive comme on peut retrouver dans les émissions de César. Ma famille devait la garder durant des vacances mais on ne pouvait pas la fixer dans les yeux, sinon elle pouvait mordre. J’ai été la seule à sentir sa détresse, l’énergie dont parle César est réelle. J’ai eu le réflexe qu’il répète toujours « approcher sans regarder, ni toucher, ni parler ». Même si cela a pris du temps, elle a fini par se rapprocher de moi et j’ai pu la caresser, la faire jouer … Elle devenu docile, calme, joueuse et ne nous a pas craint parce que je lui ai laissé le temps de se faire à ma présence, elle a compris que je ne voulais pas lui faire de mal. Vous parlez de science mais c’est plus que cela. Tous les animaux sur cette Terre a un code de présentation, d’intégration, de confiance, et cela ne peut être maîtrisé de manière scientifique. Peut-être que pour vous César est un fou mais pour avoir fait l’expérience moi-même, je peux assurer que l’énergie est la clé pour créer une famille uni tout comme une meute en est une. Ce ne sont pas des humains, à la base ils sont comme des loups, c’est à nous de les comprendre l’animal est le faire et de les faire entrer dans notre « meute ».

    Répondre
  76. jpp

    Après avoir lu cet article dans lequel je vois et comprend qu’il ne s’agit que de jalousie et d’envie ,car ces scientifiques constatent qu’avec toutes leurs années d’études et diplômes ils ne sont jamais arrivaient au dixième des résultats accomplis par César et en sont frustrés .Vous pouvez dénigrez autant qu’il vous plaira
    remettre en cause ses propos qui ne sont peu être pas d’une grande exactitude en attendant les gens honnêtes , professionnels et intègres constatent les bienfaits et surtout qu’il ni a aucune maltraitance ou quoi que ce soit de mauvais dans sa méthodologie ,mais au contraire une grande compréhension visible dû à une longue observation intelligente et intuitive dont la plupart d’entres ces pseudos scientifiques ne sont pas capables ,et oui messieurs dames vos diplômes ne font pas tout et les gens s’en rendent de plus en plus compte .Et oui fini les temps ou l’on faisait croire qu’un diplôme était synonyme de savoir ,de toute puissance sans équivoque sauf que l’humain évolue et qu’enfin on comprend qu’il est temps de changer et que l’intelligence rentre en ligne de compte et non pas que l’instruction à tout prix .
    Et là on a l’exemple parfait d’une personne qui n’a aucun diplôme dans ce domaine mais qui avec son observation intelligente et parvenu à surpasser toutes personnes ayant de multiples diplômes d’état !!
    J’espère que cela montrera les limites de l’instruction et au contraire les possibilités infinis de l’intellect humain qui a été négligé pendant trop longtemps .Et au grand mal de certains, qui ne comptaient que sur leurs aptitudes à apprendre des cours qu’ils auront oubliés après avoir passé les exams ,alors qu’au contraire l’intelligence est encrée en soit et fait totalement partit de nous et qu’il ne dépend que de nous de faire grandir .Voila à quoi ressemblera notre future, des gens avec des capacités qui aujourd’hui nous paraissent hors du commun, mais qui demain ne seront que des facultés sensorielles, intuitives et instinctives . Donc à ceux qui critiques les méthodes de Mr Millan César, car envieux ou même jaloux je leur dis; Vous êtes le passé et que vous le vouliez ou non il vous faudra accepter l’évolution qui est en marche .
    Et à César un grand merci d’être ce qu’il est et comme il est, car il fait plus de bien avec ces congénères et autres que ceux perdent leur temps à critiquer alors que le monde entier constate les bienfaits et l’efficacité de ces pratiques .Alors messieurs dames les diplômés « Dr »regardez, apprenez et prendre des notes voila ce qui vous restes à faire au lieu de boude,r parce que vous paressez être des amateurs à côté de CESAR honte sur vous .
    Ha Ha Ha Ha …………

    Répondre
  77. ella

    Article ouvertement mensonger à plusieurs reprises … avis aux intéressés, faites des recherches non partisanes, le consensus scientifique sur les structures de meutes des loups-et leurs exceptions – est réel. Les meutes de chiens sauvages sont bien documentées et ce sur tous les continents, les différences entre les chiens et les loups sont aussi bien connues, César Millan s’y réfère constamment. Ensuite, article erroné au mieux, au pire carrément de mauvaises foi sur la « théorie » (qui par définition est prouvée) de CM: il ne prête pas DU TOUT de caractère immuable aux structures hiérarchiques (hormis la tendance, ou « personnalité » de l’individu, et encore), au contraire, il travaille sur des équilibres socio-relationnels souvent instables, qui se modifient parfois grandement à la suite d’un évènement ou détail environnemental. Le succès de ses émissions vient de l’efficacité et de la douceur de ses méthodes, du fait que le langage animal gagne beaucoup à être vulgarisé, et sans doute aussi du fait que CM n’a jamais recommandé d’euthanasier un chien agressif après avoir échoué, à la différence par exemple d’une Victoria Stilwell (ou Stinkwell, de rien c’est gratuit) dont les méthodes exclusivement de conditionnement positifs sont moins fiables et insuffisantes pour sauver de nombreux chiens au comportement agressif de l’euthanasie. César Millan inclut bien entendu le conditionnement positif à sa pratique, mais aussi la hiérarchie des meutes, les huiles essentielles, l’acupuncture, et même des séances de conditionnement dignes de protocoles de TCC (les psychotérapies cognitivo-comportementales sont parmi ce qu’il y a de plus « scientifique » en psychologie clinique humaine). On peut critiquer la pratique de CM, (c’est parfois mon cas) mais mentir (aux autres ou à soi-même) n’aidera ni les chiens ni nous-autres.

    Répondre
  78. philippe

    j’ai rarement lu un tel fatras de pseudo vérité « scientifique », je l’ai relu , n’en croyant pas mon cerveau, et je confirme, c’est un discours totalement creux, invoquant la science et la connaissance du comportement canin, or, il n’y a aucune référence concrète apportée à ces critiques, bref , c’est une vulgaire attaque rhétorique contre César Millan . un grand bravo pour cette prouesse d’écriture et mon plus profond mépris de m’avoir fait perdre mon temps……

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*