parvovirose canine infection des globules rouges par leparvovirus

Parvovirose canine : 90 % de guérison avec un nouveau traitement expérimental

Un nouveau traitement encore expérimental guérit les chiens de la parvovirose dans 90 % des cas. Cette nouvelle molécule est moins chère et agit plus rapidement que les traitements actuels.

La parvovirose canine est une dangereuse maladie hautement infectieuse qui décime bon nombre de refuges et d’élevages de chiens, touchant plus particulièrement les jeunes chiots non vaccinés ou dont la vaccination est incomplète.

Le parvovirus se transmet par contact direct ou via les excréments des autres chiens. L’infection se traduit le plus souvent par des troubles intestinaux. Elle est fréquemment mortelle et se caractérise par une aggravation très rapide de l’état du chien, en quelques jours seulement.

Le traitement conventionnel d’un chiot ou d’un chien atteint de parvovirose nécessite son hospitalisation et sa mise sous perfusion et sous antibiotiques. Le traitement novateur est à base d’anticorps. Actuellement en test, il donne des résultats au bout de deux jours contre six pour le traitement classique, et affiche un taux de guérison de 90 %. De plus ce nouveau traitement est beaucoup moins cher, permettant de traiter des chiens qui étaient jusqu’à présent euthanasiés faute de moyens suffisants pour les soigner, notamment dans les élevages et les refuges où la parvovirose, très contagieuse, fait parfois des ravages.

Les tests se poursuivent actuellement sur plusieurs sites pilotes aux Etats-Unis où est implantée l’entreprise américaine Avianax qui a imaginé et développé ce traitement. Baptisé parvoONE, il pourrait être commercialisé dès l’année prochaine.

Image d’illustration : vue au microscope de globules rouges infectés par le parvovirus (Nephron/wikimedia CC-BY-SA-3.0)

Une réflexion au sujet de « Parvovirose canine : 90 % de guérison avec un nouveau traitement expérimental »

  1. Obame Ondo Daniel

    Bonjour
    Je suits Docteur Vétérinaire au Gabon et CE nouveau traitement nous interesse car la parvovirose sevit de maniere emdemique dams Notre pays.
    Dr Obame Ondo Daniel
    Libreville

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*